• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FC Sochaux : les clubs de supporters lancent un appel pour retourner au stade

© Lionel Vadam - maxPPP
© Lionel Vadam - maxPPP

Depuis la fin janvier, le groupe espagnol Baskonia qui gérait le volet sportif du FCSM a quitté le club. Le Chinois Ledus reste propriétaire du club, les supporters appellent à revenir au stade maintenant la pression sur ce dernier. 

Par Sophie Courageot

Ils n'avaient pas apprécié l'arrivée des Espagnols au sein du club historique de Sochaux. Les supporters du FCSM fréquentaient depuis quelques temps le stade en ordre dispersé. Baskonia Alaves était chargé depuis avril 2018 de la gestion sportive du FC Sochaux, initialement pour une durée de trois ans, mais lors d'une conférence de presse donnée le 16 janvier, Li Wing Sang, le propriétaire du club, avait confirmé la fin du partenariat avec les Basques.


Hier 11 février, deux clubs de supporters ont annoncé leur retour dans les tribunes du stade Bonal.

Tribune Nord Sochaux parle d'un moment propice : "Les rats de Baskonia ont quitté le navire (bon débarras!) : reprenons la barre aux côté d'Omar Daf et de son équipe dans laquelle nous pouvons maintenant nous reconnaître. Retournons au stade !" lance le communiqué. Les supporters de Tribune Nord Sochaux se disent malgré tous vigilants sur la situation du club toujours menacé de relégation en National. La dernière victoire de Sochaux a fait du bien. Tribune Nord appelle à lutter contre Li et Ledus et contre toute tentative de satellisation du club sochalien. 
 
© Tribune Nord Sochaux
© Tribune Nord Sochaux

Du côté des Boys 07, le discours est toujours défiant face au propriétaire chinois du FSCM. 

"Notre actionnaire principal WING SANG LI qui dirige notre FCSM depuis 4 ans enchaîne les échecs dans la gestion sportive ou financière du club. Ce dernier voyant qu'il fût dépassé par la situation décide alors de larguer notre club à un groupe espagnol en lui laissant les pleins pouvoirs et en essayant de nous enfumer. En étant géré par les espagnols du Baskonia-Alavès, nous sommes devenus un club satellite de ses businessmans. Ces dirigeants ont manipulé de nombreux fidèles jaune et bleu en leur faisant croire monts et merveilles, chose qui pour nous fût inacceptable..... Notre combat n'est pas terminé, nous maintenons notre défiance à l'égard de l'actionnaire majoritaire, son départ et la vente du club sont toujours souhaités. Nous maintiendrons une pression permanente sur WING SANG LI. Notre groupe sera toujours présent pour défendre nos couleurs et nos valeurs" indique le club qui appelle à un retour au stade Bonal dimanche 17 février à l'occasion de la rencontre conte Lens. Le match était prévu la veille le samedi. Il a été déplacé à la demande de la Préfecture du Doubs. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus