VIDEO. C'est probablement un loup qui a été percuté par une voiture à Chaffois

Tous les indices laissent à penser que c'est bien un loup. La dépouille d'un animal sauvage a été retrouvée mercredi 13 mars 2018 à 20h à Chaffois dans le Doubs. L'animal va être autopsié à Besançon.  

Ce loup adulte a été percuté par une voiture le 13 mars à Chaffois dans le Doubs.
Ce loup adulte a été percuté par une voiture le 13 mars à Chaffois dans le Doubs. © France 3 Franche-Comté : Laurent Brocard
Un loup percuté par une voiture à Chaffois ?


L'animal a été percuté par un automobiliste. Il s'agit d'un animal est typé "Loup" expliquent les services de gendarmerie.

Le corps de l'animal a été emmené par les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage vers son antenne de Vercel dans le Doubs. 


Tous les indices laissent à penser que c'est un loup


La dépouille sera autopsiée jeudi 15 mars par un vétérinaire agrée à Besançon. Tout laisse à penser que c'est un loup. La forme des oreilles courtes et arrondies, le liseret noir sur la patte, la dentition... l'animal retrouvé hier est bien un grand canidé sauvage. L'autopsie cherchera aussi des éléments ADN pour tenter de déterminer d'où pouvait venir l'animal. Les résultats seront connus dans plusieurs jours. 

Pour le centre de soins aux animaux sauvage Athenas, il s'agit bien d'un loup de type adulte. L'animal était encore vivant après la collision. 

C'est la première mortalité constatée de l'espèce en Franche-Comté et la confirmation de sa présence plus régulière.





On le sait, le loup est de retour en France. Ce n'est pas la première fois que sa présence est signalée en Franche-Comté. 

En 2011, dans le même secteur à Chapelle d'Huin, un loup avait attaqué à plusieurs reprises un troupeau de brebis. Le plan tir avait été déclenché par le Préfet sans que l'animal ne soit retrouvé. Le loup a été aperçu par plusieurs fois ces dernières années dans le massif du Jura. Sa présence est avérée chez nos voisins suisses. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture