Tous apprentis : Emilien est apprenti horloger dans le Haut-Doubs

Il fait partie des 19.000 apprentis de Bourgogne Franche-Comté. Emilien Bulle prépare un brevet des métiers d'art. Il apprend le métier à l'école, et dans l'atelier de l'horloger Herbelin à Morteau. 

Emilien Bulle est apprenti en horlogerie dans le Haut-Doubs
Emilien Bulle est apprenti en horlogerie dans le Haut-Doubs © France 3 Franche-Comté : Denis Colle
S'il est une formation emblématique de la région, c'est bien l'horlogerie. Le plus souvent, les jeunes choisissent l'apprentissage pour se former.  Les entreprises horlogères de la région disent être submergées de demandes.

Emilien Bulle, 20 ans fait partie des chanceux qui ont trouvé un atelier pour l'accueillir. Il prépare son brevet des métiers d'art au lycée Edgar Faure de Morteau, soit 14 semaines de cours, et le reste en entreprise. 

J'étais plus manuel, j'ai préféré la voie de l'apprentissage, car il y a moins d'école

explique le jeune homme. 

Dans l'atelier, il va apprendre durant deux ans à tout faire. "On a l'impression de rentrer dans le monde des adultes" confie-t-il. 

Son maitre d'apprentissage est son papa. Mais il est au même régime que les autres apprentis.
 
Dans le Haut-Doubs, 70% des apprentis horlogers formés dans le Doubs partent travailler en Suisse. Emilien veut devenir horloger, il en est certain. 


Portrait d'un apprenti horloger dans le Haut-Doubs


France 3 régions et le réseau France Bleu se mobilisent lors d’une journée spéciale « Tous apprentis ! » le 28 mai. Lumière sur une filière qui décolle.
France 3 régions et le réseau France Bleu se mobilisent lors d’une journée spéciale « Tous apprentis ! » le 28 mai. Lumière sur une filière qui décolle. © France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apprentissage éducation société horlogerie économie