• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Il crée des horloges-automates à Morteau

© Laurent Brocard
© Laurent Brocard

Il sera ce week-end aux 24 heures du temps, sur le stand du musée de Morteau. Le jeune horloger John Mikaël Flaux crée des montres complexes et aux formes uniques. Il a installé son atelier dans le Haut-Doubs.

Par Claire Schaffner

Une voiture miniature rouge qui avance toute seule : cet automate n'est pas un jouet mais une montre ! Il s'agit d'une création de John Mikaël Flaux. "Je me suis inspiré des automobiles de course des années 30, explique l'horloger, sauf que le moteur est un moteur horloger, les roues sont réellement propulsées. Et puis elle roule vraiment trente centimètres par jour donc ça a un côté ludique, on la voit avancer sur son bureau."

Le jeune homme a dessiné, fabriqué et assemblé chaque pièce, à l'exception des pneus. Au total, il a travaillé 240 heures pour donner vie à sa montre. Le créateur ne fabriquera pas plus de trente modèles de sa "car clock" dans son atelier de Morteau, dans la ville où il a appris l'horlogerie. 

John Mikaël a travaillé pendant cinq ans dans une manufacture Suisse où il s'est perfectionné. "La Suisse a su conserver beaucoup de choses qu'on n'a pas pu conserver en France, précise-t-il. J'ai pu récupérer ce savoir-faire aussi." 

L'horloger voulait créer et vendre des montres extravagantes. Il a donc ouvert son propre atelier à Morteau : il y répare des mécanismes complexes et fabrique des pièces uniques pour lui ou à la commande.

Portrait de John Mikaël Flaux, horloger créateur
Reportage d'Elisabeth Braconnier, Laurent Brocard et Emmanuel Dubuis. - France 3 Franche-Comté

John Mikaël exposera ses montres-automates sur le stand du Musée de Morteau aux 24 heures du temps du 23 au 24 juin 2018.

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus