Il met le feu à une quarantaine de voitures sur le parking de l'usine de Sochaux, un ancien intérimaire de Stellantis condamné à 30 mois de prison

Un ancien intérimaire de 23 ans a été reconnu coupable de "dégradation par moyens dangereux" et tentative de vol aggravé par le tribunal de Montébliard (Doubs). En février 2023, il s'était introduit sur le site de Stellantis Sochaux et incendié une quarantaine de Peugeot 3008 et 5008.

Il avait incendié une quarantaine de voitures neuves au milieu de l'usine Stellantis de Sochaux (Doubs). Un ancien intérimaire de 23 ans a été condamné ce jeudi 2 mai 2024 à 30 mois de prison ferme par le tribunal de Montbéliard.

L'homme qui n'a pas su expliquer son geste, a été reconnu coupable de "dégradation par moyens dangereux pour les personnes, après entrée par ruse, et tentative de vol aggravé" par le tribunal correctionnel, conformément aux réquisitions du procureur Frédéric Muyle.

Les faits remontent à la nuit du samedi 11 au dimanche 12 février 2023, il était entré seul et alcoolisé sur le site du constructeur automobile avec son badge d'intérimaire. Il avait mis le feu à des Peugeot 5008 et 3008 tout juste sortis des lignes de montage et stationnés sur un grand parking extérieur. Les flammes s'étaient rapidement propagées et avaient "complètement détruit 40 véhicules" au total. Des dizaines d'autres véhicules, ainsi que les panneaux solaires sous lesquels ils étaient garés avaient également été détériorés.

Un préjudice estimé à 3,5 millions d'euros

Le préjudice a été estimé à plus de 3,5 millions d'euros par le groupe Stellantis. Le jeune homme, "présenté comme un ouvrier modèle", avait déjà cinq mentions à son casier judiciaire, notamment pour des faits de violences et de dégradations.

L'usine Stellantis de Sochaux produit chaque jour 1 200 véhicules. Début février 2023, la direction de l'usine avait annoncé l'arrêt de l'équipe de nuit, diminuant d'un tiers les capacités de production du site, pour s'adapter au "programme de production".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité