"On a tous fini en pleurs" : ils courent le marathon de Paris pour honorer leur frère d'armes mort en Irak, la performance des soldats du 19e régiment du Génie de Besançon

En tenue et avec leur sac à dos, 10 sous-officiers du 19e régiment du Génie de Besançon ont couru le marathon de Paris ce dimanche 7 avril 2024 pour rendre hommage au sergent Baptiste Gauchot, disparu en Irak en août 2023. Un exploit solidaire qui a permis de récolter plus de 7500 euros pour leurs camarades militaires et leurs familles.

42 km en treillis et un sac de 6 kg sur le dos, c’était un sacré parcours du combattant. Mais les militaires du 19e régiment du Génie de Besançon (Doubs) peuvent crier victoire. Dimanche 7 avril 2024, ils ont bouclé le Schneider Electric Marathon de Paris 2024 en moins de cinq heures. Ils ont franchi la ligne avec un joli de chrono de 4 heures 57 minutes et 46 secondes exactement.

A mi-parcours, la petite escouade affichait même un large sourire comme le montre la vidéo publiée sur la page Facebook de l'organisation.

Un large sourire mais aussi beaucoup d'émotion pour les dix coureurs engagés et les dix autres venus en soutien. Les sous-officiers franc-comtois avaient en effet relevé ce défi pour rendre hommage à l'un de leurs frères d'armes, Baptiste Gauchot, mort tragiquement lors d'une opération extérieure l'été dernier, et récolter des fonds.

"C'est quelque chose qui nous tenait vraiment à cœur, explique le sergent-chef Emeric, président de l'amicale des sous-officiers du 19e RG à France 3 Franche-Comté. Quand on a lancé l’idée, tous les sous-officiers se sont portés volontaires, mais il a fallu choisir dix concurrents seulement. Tout le monde connaissait Baptiste, il y avait même son chef de section en Irak dans le groupe."

On était déjà vraiment très émus, les coureurs comme les soutiens, pour notre camarade. Et il y a surtout eu un vrai engouement des organisateurs et du public, pour nous, tout au long du parcours. En 16 ans de carrière, je n'avais jamais vécu ça. C'est un truc de fou. On a tous fini en pleurs.

Sergent-chef Emeric, président de l'amicale des sous-officiers du 19e RG de Besançon.

durée de la vidéo : 00h01mn47s
Les sapeurs du 19e régiment du Génie heureux d'avoir relevé le défi pour leur camarade disparu en Irak, à leur retour à Besançon. ©S. Bourgeot / J-S. Maurice / S. Chevallier

Cagnotte en ligne et vente de fromage

À l'arrivée, Plus de 7500 euros ont remis à parts égales à Terre Fraternité et à l'Association nationale des femmes de militaires (ANFEM), grâce à la cagnotte en ligne ouverte pour l'occasion et à la vente de comté et de cancoillotte dans la capitale. Il est encore possible de faire des dons jusqu'au 14 avril.

Un exploit salué très officiellement par l'Armée de Terre. "Leur dépassement de soi est à la hauteur de l’hommage qu’ils souhaitaient rendre à leur camarade disparu", peut-on lire X (anciennement Twitter) ce lundi 8 avril.

Accident de la route en Irak

Le 18 août 2023, le sergent Baptiste Gauchot a perdu la vie dans un accident de la route alors qu'il était en opération en Irak. Il avait 26 ans. Il participait à une mission d’instruction des forces armées irakiennes "dans le domaine de combat d'infanterie et de secourisme en combat".

Le jeune sous-officier avait intégré le 19e RG de Besançon le 1ᵉʳ juillet 2016. Dans un communiqué, son régiment avait exprimé son "immense tristesse" et décrit un soldat "passionné" et "volontaire", qui s'était notamment illustré lors de missions en Guyane et à La Réunion.

En 2020, il avait décroché la médaille de la défense nationale échelon argent et avait validé son brevet de parachutiste l'année suivante, juste avant de réussir "brillamment" les tests de sélection de plongeurs de combat du Génie.