Belfort, Besançon : les retraités manifesteront ce jeudi 31 janvier

Plusieurs manifestations de retraités sont prévues cette semaine, une autre le 5 février. Les retraités réclament un pouvoir d'achat à la hausse et dénonce l'urgence sociale liée à la politique du gouvernement d'Emmanuel Macron. 
La CGT lance un appel à manifester les 31 janvier et 5 février à Belfort.
La CGT lance un appel à manifester les 31 janvier et 5 février à Belfort. © France 3 Franche-Comté : Rémy Poirot
Le 31 janvier 2019 sera une journée nationale de mobilisation unitaire à l’appel des organisations syndicales de retraités

A Belfort, le défilé s'élancera jeudi 31 janvier à 10 heures de la place Corbis, direction la Préfecture où un cahier de doléances sera remis et une délégation reçue.

A Besançon, idem. Le cortège partira à 10 heures de la place Pasteur pour rejoindre la mairie. "Nous déposerons les cadeaux refusés, et la liste de nos doléances. Amenez vos paquets avec vos exigences, vos revendications !" explique le mort d'ordre lancé par les retraités de la fonction publique, Solidaires retraités, FO UCR, LSR, CGT retraités. 

Les organisations syndicales lancent un appel au rassemblement. Parmi les revendications une hausse du SMIC, une refonte de la fiscalité des mesures réclamées par les gilets jaunes 

Ce matin, une réunion s'est tenue à la CGT de Belfort sur une convergence des luttes. Les gilets jaunes qui le souhaitent sont les bienvenus dans le cortège belfortain. "Les revendications des gilets jaunes et des retraités sont les mêmes, on exige l'indexation des pensions, eux veulent voir leurs salaires" explique Philippe Violet, représentant FSU. 
 


Les revendications du 31 janvier 


Mardi 5 février, un mot d'ordre national est lancé par le syndicat CGT qui  appelle l'ensemble des français «les salarié·e·s, les agent·e·s, les jeunes comme les retraité·e·s, les privé·e·s d’emploi» à faire grève et à manifester.

Le mouvement concerne «l'urgence sociale». Les revendications sont nombreuses, en particulier une hausse des salaires et des minimas sociaux, et une réforme de la fiscalité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société manifestation économie social retraites