Dans le Pays de Montbéliard, les poubelles grises seront bientôt facturées au volume

Publié le Mis à jour le
Écrit par Johanna Albrecht
Dans le Pays de Montbéliard, les poubelles seront bientôt pucées, en raison d'un nouveau mode de facturation de la collecte des ordures
Dans le Pays de Montbéliard, les poubelles seront bientôt pucées, en raison d'un nouveau mode de facturation de la collecte des ordures © Rémy Poirot / France Télévisions

Pour inciter les habitants à mieux trier leurs déchets, l’agglomération du Pays de Montbéliard (Doubs) va changer son mode de tarification de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. A partir de 2023, la collecte des déchets sera facturée… Au volume ! Explications.

C’est un acronyme énigmatique qui va faire son arrivée dans le quotidien des habitants du Pays de Montbéliard : REOMI. La Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative devrait remplacer en 2023 le système actuel de taxation de la collecte des déchets. Concrètement, les habitants ne payeront plus cette collecte en fonction de la taille de leur habitation, mais du volume de leurs poubelles grises.

"Un habitant du Pays de Montbéliard produit à peu près 240 kilos de déchets par an [ ndlr :dans la poubelle grise]", constate Daniel Granjon, vice-président de la communauté d’agglomération, responsable de la gestion des déchets "alors que nous, ce que l’on souhaite, ce serait 140 kilos par habitant".

80 litres par mois pour une personne seule, 120 litres pour un couple

Concrètement, à partir de 2023, "Chacun aura sa poubelle, pucée" explique Daniel Ganjon "elle correspondra à un volume par famille, bien calibré". Par exemple, une personne seule devrait recevoir par défaut une poubelle de 80 litres, un couple de 120 litres, etc. Côté facturation : les habitants paieront un abonnement, composé d’une part fixe, et d’un forfait en fonction de la taille de leur poubelle. "Ils auront 12 levées par an comprises dans ce forfait, une par mois" expose Daniel Ganjon, "toutes les levées supplémentaires qui seront demandées, en déposant la poubelle sur le bord de la route, seront facturées en supplément".

L’objectif : que les habitants surveillent d’un peu plus près le contenu de leur poubelle grise, et ce qu’ils y jettent. "Il faut qu’ils trient" résume Daniel Ganjon. "Une personne seule, qui aura une poubelle de 80 litres, si elle trie bien, elle pourrait demander une poubelle de 60 litres", et opter pour un forfait moins onéreux, estime l’élu.

Des adaptations

Pas d’inquiétude pour l’habitat collectif : "Pour les commerçants et les grand immeubles, on a des adaptions". "Ça ne sera pas forcément des poubelles, mais des containers, avec un système de badge" décrit le vice-président de l’agglomération, "les habitants auront un forfait avec un nombre d’ouvertures du container". Les détails, ainsi que la grille tarifaire, doivent encore être discutés et adoptés en conseil communautaire.

Mais l’élu veut rassurer : pour lui, il n’y aura pas de risque à ce que des habitants malintentionnés ne soient pas tentés de faire payer le ramassage de leurs déchets à leurs voisins. "Il n’y aura pas de problème, puisque si le voisin vient mettre son sac dans la poubelle, c’est qu’elle est déjà sortie, donc que la famille a choisi d’utiliser une levée parce qu’elle était pleine". Autrement dit, pas de facturation supplémentaire si votre poubelle sortie est plus lourde que ce que vous avez réellement produit : "Avec l’incitatif au volume, on n’a pas de problème".

100 kg de déchets en plus par habitants dans la poubelle grise, que les Bisontins

Il faut dire qu’en matière de tri des déchets et de réduction de la taille des poubelles grises, les habitants de l’agglomération ont une belle marge de progression : en 2021, dans les poubelles grises collectées par le ramassage des ordures du Pays de Montbéliard, sur les 237 kilos collectés par habitant : 30 % auraient pu en fait être jetés dans un point de recyclage, car il s’agissait d’emballages recyclables. 15 kilos auraient en fait dû être amenés dans une déchetterie (textile, linge, chaussures ou encore piles), et 18 kilos relevaient de gaspillage alimentaire qui aurait pu être évité.

À titre de comparaison, dans l’agglomération de Besançon, où la collecte des déchets ménagers est déjà soumise à une facturation incitative, cette fois-ci au poids, la poubelle grise pesait en 2021, 136 kg en moyenne par habitant. Une différence notable est cependant à relever entre les deux agglomérations : en dehors du centre-ville de Besançon, les foyers du Grand Besançon bénéficient d’une poubelle jaune, collectée chaque semaine. Dans le Pays de Montbéliard, les habitants doivent se rendre dans des points d’apport volontaire pour déposer leurs déchets recyclables et triés.

Cependant, le Pays de Montbéliard indiquait sur son site internet que la possibilité de proposer des bacs jaunes pour le tri, collectés à domicile comme les poubelles grises, était à l’étude dans l’agglomération.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.