Dopage : la Ville de Montbéliard suspend son soutien à Ophélie Claude-Boxberger

Ophélie Claude-Boxberger. / © Lionel VADAM/MaxPPP
Ophélie Claude-Boxberger. / © Lionel VADAM/MaxPPP

La Ville de Montbéliard suspend son soutien financier à l'athlète franc-comtoise Ophélie Claude-Boxberger, en raison de son contrôle antidopage positif à l'EPO le 18 septembre dernier. 

Par France 3 Franche-Comté

La Ville de Montbéliard annonce dans un communiqué diffusé ce mercredi 20 novembre avoir pris acte de l'enquête concernant la sportive de haut niveau Ophélie Claude-Boxberger, soupçonnée de dopage après un contrôle positif à l'EPO le 18 septembre dernier.

La municipalité annonce suspendre ses aides financières à la Montbéliardaise. En effet, par délibération du conseil municipal du 14 octobre 2019, la Ville s'était engagée à soutenir l'athlète à l'aide d'une convention de partenariat en vue des JO d'été de Tokyo, en 2020. Le soutien financier est donc suspendu.

"La Ville s'en remet aux instances compétentes et attend les conclusions de l'enquête pour statuer définitivement sur l'avenir de ce partenariat" conclut la Ville de Montbéliard.
 

Une situation complexe


La situation d'Ophélie Claude-Boxberger est compliquée depuis l'officialisation, sur les réseaux sociaux, de sa relation avec Jean-Michel Serra, médecin chef de la Fédération Française d'Athlétisme (FFA).

Lors des Mondiaux d'athlétisme à Doha en octobre, ce dernier est rentré avant la fin des Championnats pour "raisons personnelles". En juin, il avait écopé d'un blâme pour avoir envoyé un mail à l'Agence Française de Lutte contre le Dopage. 

Il pointait notamment le nombre "important de contrôles" subis par l'athlète durant les six premiers mois de l'année 2019. Il évoquait aussi la "fragilité psychologique" de la fondeuse. Une enquête diligentée par la FFA n'avait rien donné et Jean-Michel Serra avait été reconduit dans ses fonctions, mais avec un nouveau mode d'organisation du secteur médical.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus