« J’aimerais qu’il n’y ait plus personne dehors », le Youtubeur Marouane Sista vient en aide à des personnes sans-abri

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Hienard
Alain, retraité de 62 ans, vivait dans la rue depuis six ans.
Alain, retraité de 62 ans, vivait dans la rue depuis six ans. © Marouane Sista

L’humoriste de Montbéliard (Doubs) publie une série de vidéos dans lesquelles il partage sa rencontre avec des personnes sans domicile fixe (SDF), et raconte leurs histoires.

Dans la rue, certains baissent les yeux ; d’autres cherchent du regard les passants. Parfois en quête de quelques pièces, ou juste d’un sourire, d’un bonjour, d’une réaction, aussi petite soit-elle. Le plus souvent, c’est l’indifférence qui guette au coin de la rue, réponse aussi froide et dure que leur quotidien. Ces personnes qui vivent dehors, parfois depuis plusieurs années, Marouane Sista a voulu les aider. A sa manière.

« Ma ligne directrice, c’est de réaliser des vidéos qui ont du sens, c’est de montrer la vérité de la vie des sans-abris », lance le Youtubeur de Montbéliard. Connu pour ses sketchs, ses pranks (blagues en français) et ses vidéos sur les masques, le comique a, cette fois-ci, raconte vouloir aider les personnes qu’il « croisai[t] en marchant, toujours postées aux mêmes endroits » en les invitant à vivre dans un appartement.

Alain, retraité sans-abri depuis trois ans

Près d’un centre commercial de Belfort, se cache un petit abri. Très souvent, un homme y reste allongé, non loin d’une porte condamnée. Les traits tirés par le froid, la barbe grisonnante, l’air un peu hagard. Il s’appelle Alain. Il a 62 ans. Après quarante années de labeur, dans le secteur du bâtiment, ce retraité touche une pension de 1000 euros par mois, mais vit pourtant dans la rue depuis trois ans. Faute de place dans un lieu d’hébergement d’urgence, le sexagénaire bravait le froid, avec son maigre sac de couchage.

« Alain, c’est un homme au grand cœur, un homme exceptionnel, lance le Youtubeur. Alors qu’il faisait froid, et qu’il vivait dans la rue, il m’a souvent répété cette phrase : ‘Je préfère dormir dehors, et laisser la place aux nouveaux, aux familles. » Ce jour-là, Marouane Sista a donc proposé à Alain de « rentrer à la maison ». Un appartement que le comique comtois a retapé intégralement, et a mis à disposition des personnes qu’ils rencontrent. « C’est fou comme situation. Alain gagne même plus que moi, moi qui suis au RSA ! lance le Montbéliardais, un brin ahuri. A son âge, ce n’est pas possible de vivre dans ces conditions ».

Le pouvoir des réseaux sociaux ?

Chaque jour, ou presque, une vidéo est publiée, racontant ainsi les moments de vie partagés avec Alain mais aussi Fabien ; cet homme de 38 ans, qui s’est retrouvé sans logement, après s’être séparé de sa compagne et ses enfants. D’une pizza sur le canapé aux courses dans un supermarché, en passant par un relooking, ou encore la préparation d’un repas, les minutes défilent et les scènes se révèlent touchantes.

Au gré des vidéos, Marouane Sista tente de montrer qu’il est « possible de faire du bien avec les réseaux sociaux ». C’est le cas pour Fabien qui a pu reprendre contact avec sa famille et est rentré auprès d’elle. De même pour Alain, pour qui une cagnotte a été lancée.

« Une vague d’actions pour apaiser les cœurs »

A plusieurs reprises, le Youtubeur s’efface derrière les personnes qu’il recueille, préférant de loin parler de leurs histoires, que de la sienne. Il souhaite « à [son] échelle et de tout [son] cœur, changer le monde. » Si son format peut laisser craindre à du voyeurisme, la démarche du Comtois est tout autre. L’enfant de Montbéliard l’explique : « je veux mettre le doigt sur ce phénomène, agir, et peut-être montrer l’exemple à ma communauté et pourquoi pas déclencher une vague d’actions qui apaisent les cœurs ».

Son action ne concerne que quelques personnes. Cependant, le Youtubeur ne désespère pas à faire renaître une solidarité. Même si, d’après lui, le problème reste structurel : « On dit que l’habit ne fait pas le moine, mais les personnes jugent quand même très vite sur l’apparence. Ce qui est triste, c’est que des gens travaillant dans l’administration pourraient avoir un avis négatif sur une personne sous prétexte qu’elle n’a pas pris de douche, ou porte les mêmes vêtements depuis plusieurs jours. Alors que c’est elle qui a le plus besoin de leur aide. »

Dans la rue, deux personnes ont refusé sa main tendue. Par crainte, voire par méfiance. L'initiative est-elle un coup d'éclat médiatique ou perdurera-t-elle ? Une chose est sûre : le Montbéliardais souhaite réitérer l’opération pendant la trêve hivernale, « voire chaque année, s’il le faut, et tant que des personnes seront dehors. »

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.