• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Noël passé, rangement et premiers bilans au marché de Montbéliard

Démontage des installations dans les chalets de Montbéliard, ce mercredi 26 novembre. / © France 3 Franche-Comté / M. Meneuvaux
Démontage des installations dans les chalets de Montbéliard, ce mercredi 26 novembre. / © France 3 Franche-Comté / M. Meneuvaux

La 32ème édition des "Lumières de Noël" s'est achevée le 24 décembre à Montbéliard. Les derniers commerçants rangent à présent leurs installations et livrent un retour d'expérience contrasté. 

Par ML et RP

C’est l’un des plus anciens marchés de Noël d’Europe et l’un des plus gros de la région Bourgogne-Franche-Comté. Les Lumières de Noël de Montbéliard (Doubs) attirent chaque année environ 500.000 visiteurs, venus flâner entre les étals de produits artisanaux et profiter du spectacle des illuminations. Alors que l’événement s’est achevé ce lundi 24 décembre, l’heure est à présent au rangement des 170 chalets et aux premiers bilans.
 

Comme partout en France, cette 32ème édition sous le thème de l’Andalousie a été marquée par un contexte national défavorable, en raison notamment du mouvement des « gilets jaunes » et des répercussions de l’attentat de Strasbourg. Pour Marine Deveaux, commerçante venue du sud de la France, c’était donc plus une « année sans ». « Il y a des années où ça se passe très bien, développe-t-elle. Là, avec le temps, les gilets jaunes, etc., ça s’est un peu moins bien passé que ça aurait dû. On a travaillé, mais il y avait un peu moins de monde que sur les marchés de Noël d’habitude, même à Montbéliard. »
 
Noël passé, rangement et premiers bilans au marché de Montbéliard
Reportage de M. Meunevaux, R. Poirot et J.-P. Maujard. Avec Michel Lucas, de la ville de Montbéliard, Marine Deveaux, Olivier Bourdon et Fabrice Piguet, exposants, et Marie-Noëlle Biguinet, maire LR de Montbéliard.
 
Fabrice Piguet, quant à lui, participait pour la première fois aux Lumières. L’expérience s’est révélée très positive, selon lui. « On a fait de très belles rencontres, s’enthousiasme-t-il. On a eu des clients qui ont fait connaître notre produit, la cancoillotte. On n’a pas le recul comme les autres collègues qui étaient sur le marché, mais on est très contents. » Même optimisme du côté de la municipalité. « Malgré la morosité ambiante, le marché de Noël a bien fonctionné », assure Marie-Noëlle Biguinet, maire (LR) de Montbéliard.
 

Après l’attaque à Strasbourg, le 11 décembre, plusieurs mesures ont dû être prises pour renforcer la fréquentation. « Nous avons commencé par renforcer la sécurisation du marché de Noël, détaille l’élue. Elle était déjà forte mais nous sommes passés à la dimension supérieure. Et nous avons communiqué un peu plus au niveau local pour que les gens viennent. » Le nombre exact de visiteurs sera connu d’ici « quelques semaines ». L’an dernier, ils représentaient environ 450.000 personnes, un chiffre en baisse par rapport au record de 2016 (570.000 visiteurs).  
 


 

Sur le même sujet

Rétro 2018 : les caprices du ciel en Franche-Comté

Les + Lus