Décès du réalisateur Marcel Bluwal : quand il parlait de son "Dom Juan" tourné à la Saline Royale d'Arc-et-Senans

Publié le
Écrit par Catherine Eme-Ziri
En 2006, Marcel Bluwal aux Rencontres Internationales de cinéma de Pontarlier
En 2006, Marcel Bluwal aux Rencontres Internationales de cinéma de Pontarlier © France 3 Franche-Comté

Ce réalisateur de télévision et de cinéma, metteur en scène de théâtre et d'opéra, est l’un des grands noms de la réalisation française. Il a tourné un « Dom Juan » mémorable à Saline Royale d’Arc-et-Senans. Il en avait parlé à Pontarlier aux Rencontres de cinéma en 2006.

Réalisateur pour la télévision et le cinéma, Marcel Bluwal est décédé ce dimanche 24 octobre à l’âge de 96 ans.

Marcel Bluwal était né à Paris le 26 mai 1925, de parents juifs polonais immigrés. Durant 26 mois, il a passé une partie de la guerre, caché chez le professeur de piano de sa mère.

Les hommages sont unanimes pour ce grand nom de la réalisation « un des réalisateurs mythiques de l’âge d’or de la télévision ». Il était aussi passionné de théâtre où il a signé des mises en scène nombreuses. Il a réalisé de grands succès de cet "âge d'or" de la télévision des Buttes-Chaumont, aux côtés de Stellio Lorenzi ("Jacquou le croquant"), Jean Prat, Claude Santelli... "Nous avions envie de faire de la télévision et de faire la télévision", dira-t-il plus tard.

Il a une haute idée de la mission culturelle de la télévision et dépoussière les plus grands auteurs: "Le barbier de Séville", "Le mariage de Figaro", "Le jeu de l'amour et du hasard", "Les frères Karamazov", "Mesure pour mesure"... Il a à son actif plusieurs dizaines d'adaptations.

Marcel Bluwal et son "Dom Juan"

Il avait tourné en Franche-Comté, à la Saline Royale d’Arc-et-Senans dans le Doubs, un « Dom Juan » d’après l’œuvre de Molière qui avait marqué son époque. Tourné en décors naturels, sans présence humaine, excepté les principaux personnages, ce film reste un modèle d’adaptation de pièce pour le petit écran.

Ce film avait failli ne pas être diffusé à la télévision tant la charge anti-religieuse y était forte. C’était en 1965. Dans les rôles principaux : Michel Piccoli et Claude Brasseur. Il avait voulu respecter Molière et sa pièce de théâtre.

En 2006, il participait aux Rencontres Internationales du cinéma à Pontarlier. Voici ce qu’il racontait à une équipe de France 3 Franche-Comté à propos de ce film de télévision : « Molière décide de dire qu’il ne croit pas en Dieu à travers Dom Juan et que le ciel, il s’en fout ! Ça a fait un bruit à l’époque, inimaginable ! C’est exactement ce que, moi, j’ai essayé de restituer en faisant cette version-là ! »

Voici le reportage de France 3 Franche-Comté tourné en 2006 aux Rencontres Internationales de Cinéma :

VIDEO : Ariane et l'aventure des moteurs de fusées à Vernon (Eure)

 

Quand  Michel Piccoli est décédé en mai 2020, nous avions consacré un article à ce "Dom Juan" mémorable dans lequel sont visibles des extraits de cette œuvre "Molière - Bluwal".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.