Pontarlier : Du tourisme à la pompe à essence ? Quand nos voisins suisses viennent faire le plein à la frontière

C'est un changement notable qui s'opère dans les stations-services proches de la frontière suisse. Les prix de l'essence chez nos voisins helvètes sont nettement à la hausse. Jusqu’à 40 centimes de différence entre les deux pays.

Dans une station-essence de Pontarlier (Doubs), quelques voitures défilent. Des conducteurs venus faire le plein un samedi d’août. Jusqu’ici, rien d’inédit…à part peut-être leur plaque d’immatriculation.

Côté suisse, plus de 2 euros de sans-plomb

De plus en plus d’Helvètes viennent se fournir en essence à la frontière pour bénéficier de meilleurs tarifs. Il n’y a qu’à regarder le prix du sans plomb au litre pour entrevoir la différence : en dessous de 2 euros à Pontarlier, tandis que la barre a été largement franchie en Suisse…

Et les clients l’ont bien compris. « A Yverdon, elle est à 2,11 euros le litre et puis là, à 1,88 euro, donc c’est quand même moins cher », remarque une Helvète interrogée. Une autre autombiliste, venue du Canton de Vaud, se justifie, tout en faisant son plein de sans plomb : « Si on veut un peu économiser, tout le monde le fait. A choisir ! » Un autre Suisse, Fribourgeois cette fois, sourit : « On gagne entre 30 à 40 francs suivant le plein qu’on a. Donc on préfère faire le plein en ce moment en France. Là les Français verront beaucoup de plaques suisses, peut-être qu’on fera bouger l’économie française ! »

Une aide pour les automobilistes

La situation pourrait se pérenniser : le gouvernement français compte renforcer son aide aux automobilistes avec la loi pouvoir d'achat. Cette fois, la ristourne s’élèvera à 30 centimes par litre, toutes taxes comprises, contre les 18 centimes de réduction effective depuis avril. Ce qui creusera encore l'écart avec nos voisins helvètes.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité