Le sénateur Martial Bourquin “sidéré” après l'annonce des 72 embauches de PSA à Sochaux

Martial Bourquin, sénateur PS du Doubs / © photo Lionel VADAM max PPP
Martial Bourquin, sénateur PS du Doubs / © photo Lionel VADAM max PPP

Martial Bourquin, sénateur PS du Doubs, vient d'écrire à Carlos Tavares, PDG de PSA Peugeot Citroën, à la suite de l'annonce mardi dernier par les syndicats de 72 embauches en CDI sur le site de Sochaux. 

Par IB avec AFP

Selon l'élu socialiste, ces 72 embauches sont loin d'être suffisantes. Dans ce courrier publié sur son blog, le sénateur rappelle qu'il erst prévu 350 départs et il poursuit : 

Lorsqu'une entreprise connaît les succès que vous connaissez actuellement avec, pour ne citer que ce modèle, le succès de la 3008 élue voiture de l'année en 2017, le groupe doit s'engager dans une véritable politique sociale. Celle-ci est d'autant plus facilitée lorsque le chiffre d'affaires du groupe s'élève à près de 15 Milliards d'euros pour le troisième trimestre 2017 soit une croissance de 31,4 %.
Une politique sociale qui permettrait non seulement de fidéliser et de créer un attachement fort des salariés à leur entreprise mais aussi de les former afin qu'ils puissent répondre aux enjeux du futur industriel de l'entreprise. Cela est impossible lorsque le recours à l'intérim est aussi important que sur le site de Sochaux. Je rappelle le chiffre des 2413 intérimaires, ce qui apparaît démesuré face au nombre de CDI. C'est une profonde injustice et risque à terme d'être nuisible à l'entreprise.

Martial Bourquin demande au PDG Carlos Tavares, d' organiser rapidement une réunion "avec l'ensemble des parlementaires afin de pouvoir échanger sur la politique sociale du groupe". Toujours dans ce courrier, l'élu rappelle le soutien de l'Etat lorsque le groupe automobile traversait une passe difficile. "On a tout fait pour sauver PSA", aujourd'hui l'élu est "sidéré" par ces 72 embauches. Martial Bourquin doit se rendre mardi prochain au siège de PSA Peugeot Citroën pour aborder cette question de l'emploi. 
Voici son interview receuilli par Maxime Meuneveaux : 


Les usines PSA de Sochaux (Doubs) et Mulhouse (Haut-Rhin) procéderont respectivement à 72 et 50 embauches en CDI (contrat à durée indéterminée) cette année, avait-t-on appris ce mardi 30 janvier de source syndicale, à l'issue de la réunion mensuelle des comités d'établissements.
Ces chiffres sont "insuffisants" et ne permettent pas de compenser les départs programmés, selon les syndicats.

A Sochaux, 72 recrutements sont prévus dans les équipes de production.

"Ce premier pas semble insuffisant pour pallier la charge de travail exponentielle",

a réagi Christelle Toillon, déléguée CFE-CGC.

"C'est peu, trop peu, on en demandait le double, on est déçus"

a également estimé Eric Peultier, responsable du syndicat FO.

Ces embauches sont loin de compenser les 305 départs prévus cette année, au titre des congés seniors et du nouveau dispositif des ruptures conventionnelles collectives, ont relevé les représentants du personnel.


"Avec 2.413 intérimaires et la croissance +d'activité+ qui est de retour, il y a de quoi embaucher, et massivement",

a dit Jérôme Boussard, responsable CGT du site.

Sochaux avait embauché 140 salariés en CDI l'an dernier, en deux vagues.
A Mulhouse, 50 recrutements CDI sont prévus cette année, soit le double de l'an dernier, a indiqué la direction. "Cela reste insuffisant", a estimé Laurent Gautherat, responsable CFE-CGC. Le site enregistrera cette année 177 départs.

Dix à vingt embauches sont également envisagées dans les équipes de recherche-développement à Belchamp, près de Sochaux, selon les syndicats qui jugent là encore le chiffre comme décevant.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le sergent Fournier, premier Poilu de Verdun identifié grâce à son ADN, a été inhumé

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés