• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FCSM : Le club dément toute cession à un autre propriétaire chinois

Li Wing Sang toujours à la tête du FC Sochaux / © Maxppp/L'Est Républicain
Li Wing Sang toujours à la tête du FC Sochaux / © Maxppp/L'Est Républicain

La semaine dernière, toute la presse annonçait le transfert du Club de football à un autre groupe chinois auprès duquel le propriétaire actuel Li Wing Sang se serait endetté. La direction dément aujourd'hui fermement toute passation. 

Par Florence Cicolella

"En aucune façon une quelconque autre société que Tech Pro ne peut être en mesure de faire valoir des droits sur la propriété du FC Sochaux-Montbéliard." La direction du FC Sochaux se veut claire et net. Si elle reconnaît que Tech Pro, la société de Li Wing Sang propriétaire du club, a bien réalisé des emprunts auprès d'un tiers, la situation est normale. "Les activités de la société l'amènent à le faire régulièrement, poursuit le communiqué officiel. Ceci ne change en rien le fait que Tech Pro est aujourd'hui pleinement propriétaire du FCSM."

Tech Pro réaffirme par ailleurs qu’il assumera ses obligations comme il l'a toujours fait, notamment à l’occasion du passage du Club devant la DNCG.

Des prêts conséquents


Ce qui a mis le feu au poudre la semaine dernière et l'inquiétude au coeur des supporteurs du club, c'est l'information selon laquelle Li Wing Sang aurait emprunté en début d'année 2018, 3 milllions d'euros au groupe chinois Nenking. Ce prêt devait être remboursé initialement le 28 août dernier, mais il semblerait que rien n'ait été fait. Ce non-remboursement pourrait faire basculer le club dans le patrimoine Zhong Naixiong, une des 300 plus grosses fortunes du pays.

Un des représentants du groupe Nenking, un français, Samuel Laurent, s'est déplacé la semaine dernière à Montbéliard, pour rencontrer le Président de l'agglomération, propriétaire du stade Bonal. Cet émissaire, consultant international et spécialiste du Moyen-Orient et de la Chine a présenté officiellement Monsieur Zhong et prévenu de son arrivée probable à la tête du club, tout en précisant que "Monsieur Li" aurait le mot de la fin.

Le démenti ce jour par la direction du club montre bien que tout reste ouvert mais que l'avenir du FCSochaux sous pavillon chinois est plus ombrageux que jamais. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus