• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le FCSM veut relancer la mode des “tribunes debout”

PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN ; Sports - sport - football - foot - Ligue 2 - L2 - Montbéliard le 13/10/17 - 11e journée de Ligue 2 de football entre le FC Sochaux-Montbéliard ( FCSM ) et Paris FC - supporters Ultras sochaliens - Photo Lionel VADAM
PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN ; Sports - sport - football - foot - Ligue 2 - L2 - Montbéliard le 13/10/17 - 11e journée de Ligue 2 de football entre le FC Sochaux-Montbéliard ( FCSM ) et Paris FC - supporters Ultras sochaliens - Photo Lionel VADAM

Le club du Doubs compte bien lancer le retour des "tribunes debout" dans les stades de football français.

Par Thibaut Martinez-Delcayrou

Face à Reims, le 16 septembre, le FCSM a joué pour la première fois devant une tribune de 600 places, sans sièges, réservée à ceux qui voulaient regarder le match debout. Cette pratique, demandée par club de supporters Tribune Nord Sochaux (TNS), a disparu en France et en Angleterre suite à de nombreux incidents comme Hillsborough (1989) ou Furiani (1992). Mais le "safe standing" pourrait revenir sur le devant de la scène dans l'Hexagone grâce au club franc-comtois.

C'est en tout cas le souhait de l'Association Nationale des Supporters (ANS) qui, avec la TNS, a rédigé une lettre à l'attention du député du Doubs, Denis Sommer. Dans un écrit commun, ils lui demandent d'interroger, "par une question écrite, Mme Laura Flessel pour lui demander si le Gouvernement est favorable à une extension de l'expérience sochalienne à d'autres stades français".

Pour rassurer ceux à qui le projet remémorerait l'effondrement de la tribune lors du match Amiens-Lille, l'ANS rappelle qu'en Allemagne, "depuis quinze ans, les aménagements effectués ont montré que cette pratique pouvait être parfaitement compatible avec les obligations de sécurité du public". En Bundesliga, un stade sur deux est aménagé. Une raison d'espérer pour les Ultras, dans l'attente d'une réponse de la ministre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus