Election législative partielle dans le Territoire de Belfort : LE débat !

Les candidats pour la législative partielle pour la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, du haut à gauche : C. Grudler, I. Boucard, JR Sandri, A. Beltran, A. Courty et S. Montel / © Montage réalisé avec fotor
Les candidats pour la législative partielle pour la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, du haut à gauche : C. Grudler, I. Boucard, JR Sandri, A. Beltran, A. Courty et S. Montel / © Montage réalisé avec fotor

La législative partielle du Territoire de Belfort est le premier test électoral, 9 mois après l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Elysée. Nous organisons LE débat entre 6 des principaux candidats. C'est Dimanche en Politique ! A 10 h 50. our

Par Catherine Eme-Ziri

L'élection de Ian Boucard, Les Républicains, a été invalidée par le Conseil Constitutionnel. (Voir les motifs en fin d'article)
Les électeurs de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort votent à nouveau pour leur député les dimanche 28 janvier et 4 février. Ils ont le choix entre 10 candidats en lice.(Voir la liste en fin d'article)

Nous organisons un débat entre 6 candidats :

  • Ian Boucard, Les Républicains
  • Christophe Grudler, MoDem, investi par La République En Marche
  • Jean-Raphaël Sandri, Front National
  • Sophie Montel, Les Patriotes
  • Anaïs Beltran, La France Insoumise, soutenue par le MRC et le PCF
  • Arthur Courty, Parti Socialiste

Suivez en direct l'enregistrement de l'émission

Vendredi 12 janvier à 15h30

Election législative partielle dans le Territoire de Belfort: LE débat en direct !

Entre juin 2017 et janvier 2018, pas de changement pour les 4 premiers arrivés le 11 juin 2017. On retrouve Christophe Grudler, MoDem et LREM, qui a viré en tête avec presque 32 % des voix ; Ian Boucard, Les Républicains, qui avait totalisé 23, 7 % des suffrages ; Jean-Raphaël Sandri, FN, et ses 17,5 % ; Anaïs Beltran, de la France Insoumise, et 12 % des bulletins.

Rien n'a changé pour Messieurs Grudler et Boucard. En revanche, Jean-Raphaël Sandri est affaibli par la candidature de l'ex-FN et aujourd'hui "Patriotes" Sophie Montel. Quant à Anaïs Beltrand, elle part sous l'étiquette LFI, comme en juin, mais avec en plus le soutien du MRC et du PC... A savoir : le candidat MRC, Bastien Faudot avait recueilli 9 % des voix et Sabine Verdant, du PCF, 1,5 % des suffrages.
Autre modification : Bastien Faudot, MRC, avait le soutien du PS. Cette fois-ci, le PS présente Arthur Courty qui, en juin, avait retiré sa candidature pour soutenir Bastien Faudot.

Pourquoi cette élection partielle attire l'attention :

-  9 mois après l'élection d'Emmanuel Macron à l'Elysée, c'est un test électoral grandeur nature, plus fiable qu'un sondage !

- Christophe Grudler, MoDem et LREM, se présente à Belfort depuis plus de 20 ans. En juin, il n'incarnait pas vraiment le renouveau promis par le Président de République. Ce centriste arrivera-t-il à convertir en bulletins de vote la bonne cote de popularité du Président et de son Premier Ministre ?

- Ian Boucard payera-t-il sa "tricherie électorale " ? Sa faute est lourde même s'il a apporté la preuve qu'elle a été organisée par son parti et pas par lui, ce qui l'aurait rendu inéligible...

- Anaïs Beltran, une femme, jeune, parviendra-t-elle à capitaliser sur son nom les voix, en plus des siennes, du MRC et du PCF ? Cette "stratégie d'union de la gauche" sera-t-elle payante ? 12 + 9 + 1,5 % : avec plus de 22 % des voix, si l'addition est respectée, la présence au second tour est assurée... A gauche toujours, une question se pose :  que pèse encore électoralement le PS qui présente Arthur Courty ?

-  la bagarre entre FN et "Les Patriotes" sera intéressante à suivre. Qui arrivera en tête ? Le logo "FN" ou Sophie Montel qui a représenté le Front National durant 30 ans en Franche-Comté et qui bénéficie d'une certaine notoriété ? A la présidentielle, Marine Le Pen était arrivée largement en tête dans cette circonscription avec 28,4 % des voix, loin devant Emmanuel Macron, 20 %.

Le Débat avec France Bleu et l'Est Républicain

Plein de bonnes raisons pour observer cette élection partielle avec énormément d'attention... et de suivre notre débat.
Ce débat d'une heure sera co-animé par Catherine Eme-Ziri de France 3 Franche-comté et Emilie Pou de France Bleu Belfort. De plus, Philippe Piot, journaliste de l'Est Républicain à Belfort, interviendra pour apporter son éclairage.
Deux rendez-vous pour regarder ce débat : vendredi dès 15H30 avec la retransmission en direct sur notre site internet, Facebook et YouTube. puis dimanche à 10 h 50, sur France 3 Franche-comté.



Liste des 10 candidats :
  • Ian Boucard, Les Républicains
  • Christophe Grudler, MoDem, investi par La République En Marche
  • Jean-Raphaël Sandri, Front National
  • Sophie Montel, Les Patriotes
  • Anaïs Beltran, La France Insoumise, soutenue par le MRC et le PCF
  • Arthur Courty, Parti Socialiste
  • Yves Fontanive, Lutte Ouvrière
  • Julie Kohlenberg,Debout La France
  • Jonathan Vallart, UPR
  • Vincent Jeudy, EELV


Pourquoi 6 candidats ?

Nous organisons un débat avec 6 candidats, au-delà de 6 participants, le débat n'est plus audible. Nous respectons les règles établies par le CSA, Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Nous donnons la parole à tous les candidats : nous invitons 6 candidats mais nous avons enregistré les 4 autres candidats. Un extrait de cette interview sera diffusée au cours du débat. De plus, leur interview est  diffusée, en longueur, à la fin de cet article.

Résultats du 1er et 2nd tour de juin 2017 :

Christophe Grudler Modem arrive en tête (31.83% - 7 379 voix) devant Ian Boucard LR (23.7% - 5 493 voix). Arrivent ensuite Jean Raphaël Sandri FN (17.5% - 4 057 voix); Anaïs Beltran LFI (12.17% - 2 821 voix); Bastien Faudot MRC (9.1% - 2 110 voix); Philippe Legros Divers (1.86% - 431 voix); Sabine Verdant PCF (1.44% - 334 voix); Christiane Petitot LO (1.05% - 243 voix); Jonathan Vallart UPR (0.75% - 175 voix): Mustafa Cetin PEJ (0.6% - 139 voix); Romain Lagache SE (0% - 0 voix).

Au deuxième tour, Ian Boucard (LR) élu avec 9 410 voix (50.75 %) devant Christophe Grudler (LREM) qui obtient 9 131 voix (49.25 %), soit 279 voix d'écart entre les deux hommes.

Pourquoi l’invalidation de Ian Boucard:


Cette élection a été invalidée par le conseil constitutionnel pour les raisons suivantes : « Il a relevé que le candidat élu, M. Ian Boucard, a fait réaliser et distribuer, les derniers jours de la campagne électorale officielle, deux tracts dont la présentation matérielle les faisait faussement apparaître comme émanant de « La France insoumise » et du « Front national », sans l’accord de ces formations politiques. Si ces tracts reprenaient pour l’essentiel le texte d’une déclaration nationale de M. Jean-Luc Mélenchon et celui d’un communiqué du candidat du Front national au premier tour dans la circonscription, ils en altéraient la teneur, dans un sens favorable à une participation active au second tour de scrutin en faveur de M. Boucard. Le Conseil constitutionnel juge que cette manœuvre est de nature à avoir créé une confusion dans l’esprit d’une partie des électeurs et à avoir influé sur le résultat du scrutin, eu égard à l’ampleur de la diffusion tardive de ces tracts, imprimés à 10 000 et 15 000 exemplaires respectivement, ainsi qu’au faible écart de voix séparant les deux candidats du second tour. Pour ce motif, l’élection de M. Boucard a été annulée. »

Les interviews des 4 candidats

L'interview de Julie Kohlenberg, de Debout la France
Première circonscription du Territoire de Belfort
L'interview de la candidate de Debout la France

L'interview de Vincent Jeudy, EELV
 

Première cironscription du Territoire de Belfort
L'interview de Vincent Jeudy, EELV

L'interview de Jonathan Vallart, UPR
 

Première circonscription du Territoire de Belfort
L'interview de Jonathan Vallart, UPR

L'interview d'Yves Fontanive, Lutte Ouvrière
 

Première circonscription du Territoire de Belfort
L'interview d'Yves Fontanive, Lutte Ouvrière

 

Sur le même sujet

Concours Jeunes Talents Restaurateurs de France : une candidate de la Nièvre est deuxième

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés