• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'équipementier de PSA Peugeot-Citroën, Faurecia résiste au marasme automobile

Contre toute attente, l'équipementier Faurecia résiste au marasme du marché automobile. / © ERIC PIERMONT / AFP
Contre toute attente, l'équipementier Faurecia résiste au marasme du marché automobile. / © ERIC PIERMONT / AFP

L'équipementier automobile français Faurecia, filiale de PSA Peugeot-Citroën, résiste à un environnement difficile pour l'industrie automobile au premier semestre. Une vraie surprise pour le groupe notamment implanté en Franche-Comté.

Par Avec AFP

Léquipementier Faurecia, filiale du constructeur PSA, rencontre un récent succès. Une vraie surprise dans un contexte automobile difficile pour ce groupe implanté en Franche-Comté. La filiale affiche un bénéfice net en hausse de 1 % à 346 millions d'euros et confirme ainsi ses objectifs annuels.
  
"Le premier semestre 2019 a été plus difficile que prévu. Dans ce contexte, nous avons à nouveau prouvé la bonne capacité de résistance de nos performances financières", a estimé Patrick Koller, directeur général de Faurecia.

"Résilience impressionnante"

L'équipementier, qui fournit aux constructeurs des sièges, des cockpits, des solutions pour l'électrification des véhicules ainsi que de l'électronique et des logiciels à bord, subit depuis un an la récession du secteur automobile, provoquée notamment par la Chine, premier marché mondial.
Mais la première moitié de 2019 "est légèrement au-dessus des attentes" et met en lumière une "résilience impressionnante", ont souligné les analystes spécialisés.

Sur la première moitié de l'année, les flux de trésorerie ont déjà atteint un solde positif de 257 millions d'euros malgré "des frais de restructuration en hausse afin de s'adapter aux conditions de marché et des coûts liés à l'acquisition de Clarion", spécialiste japonais de l'électronique à bord des voitures.

Baisse des effectifs

Outre les ventes qui résistent, Faurecia a en effet réalisé des efforts de réduction de coûts. M. Koller a expliqué lors d'une conférence téléphonique que le groupe avait réduit ses effectifs de 6 % au premier semestre. Et qu'il avait fermé 11 usines dans le monde, dont 7 en Chine.

L'équipementier français emploie près de 122 000 personnes dans le monde et compte de nombreuses implantations en France, dont une grande partie en Franche-Comté, à Montbéliard. Cette proximité avec le constructeur PSA Peugeot semble profiter aux deux parties. La marque au Lion compte embaucher entre 250 et 350 personnes sur son site de Vesoul.
 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus