De Besançon à Lons le Saunier, la mobilisation des lycéens gagne les établissements de Franche-Comté

Près d'une dizaine d'établissements étaient mobilisés. / © DR
Près d'une dizaine d'établissements étaient mobilisés. / © DR

Salins les Bains, Vesoul, Belfort... De nombreux établissements ont été impactés.

Par MD

Près d'une dizaine de lycées en Franche-Comté ont été affectés par la mobilisation des lycéens ce vendredi 30 novembre. Répondant à l'appel à la grève de l'Union nationale des lycéens, ils ont manifesté contre la réforme du lycée. "Nous ne sommes plus maîtres de nos choix", déplore une élève de Salins les Bains.

Plus généralement, ils contestent la politique éducative et sociale d’Emmanuel Macron. Certains manifestants ont même rejoint le mouvement des "gilets jaunes". Tour d'horizon des manifestations en Franche Comté.

 

Besançon


Plusieurs centaines d'élèves de différents établissements bisontins se sont rejoint dans la rue. Ils ont convergé vers le rectorat où ils sont restés une partie de la matinée.
 

 

Salins-les-Bains


Les élèves se sont mobilisés pour défendre maintien de l'option SES (sciences économiques et sociales) au sein de leur établissement. Ici, près d'un tiers des lycéens choisissent cette option. Sa disparition programmée menacerait donc l'attractivité de l'établissement et de la ville.
 
Salins-les-Bains : les lycéens mobilisés contre la réforme du lycée
>> Jérémy Chevreuil et Jean-Louis Saintain

Les jeunes ont voulu porter leur message au maire, solidaire du combat de ses jeunes administrés. "Cette mesure est la marque d'un désintérêt pour des villes rurales comme la notre où le lycée reste une force d'attraction pour les familles. On est en train de tout rationaliser mais on ne va pas sur le terrain pour voir les conséquences, c'est dramatique", explique l'édile.

Les enseignants et parents d'élèves promettent de se mobiliser la semaine prochaine, notamment lors du comité technique académique qui doit entériner la nouvelle répartition des options.
 

 

Belfort


Les élèves des lycées Courbet et Follereau se sont rejoint dans la rue. Interrogés par l'Est Républicain, ils dénoncent une orientation de moins en moins bien accompagnée.
 

 

Vesoul


Ils étaient près de 500 à se réunir devant les lycées Belin, du Pontarcher et le Lycée Agricole. Et les manifestants n'ont pas fait que défiler dans la rue : ils ont aussi enfilé leur gilet jaune en soutien au mouvement qui se poursuit en Franche-Comté. Une vidéo publiée sur le groupe des "Gilets jaunes" montre les élèves en train de manifester.


 

Sur le même sujet

Les + Lus