La cancoillotte obtient l'Indication géographique protégée : ce que cela va changer pour la Franche-Comté

Publié le Mis à jour le

L’IGP de cette spécialité fromagère franc-comtoise a été enregistrée ce vendredi 20 mai 2022 par la Commission européenne. La reconnaissance d'un savoir faire et une bonne nouvelle pour l'avenir de la filière.

C'est fait ! Après sept années d'attente et de travail acharné, la cancoillotte vient donc d'obtenir officiellement l’Indication géographique protégée (IGP).

L’IGP de cette spécialité fromagère franc-comtoise fabriquée à partir de lait de vache "a été enregistrée ce vendredi 20 mai 2022 par la Commission européenne, lui conférant ainsi une protection à l’échelle européenne", annonce l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) dans un communiqué oublié ce vendredi. 

Plus précisément, c'est l'enregistrement de cette dénomination qui a été publiée au Journal officiel de l'UE ce vendredi

C'était la dernière étape à franchir. Concrètement, la cancoillotte devient donc la 147ème IGP française et vient s’ajouter à la liste des 1578 produits agricoles déjà protégés partout dans l'UE.

"Une grande satisfaction et une reconnaissance"

Le logo IGP va pouvoir être désormais affiché sur les pots de cancoillotte qui respectent bien sûr le strict cahier des charges. 

"C'est une grande satisfaction d'avoir obtenu cet IGP et elle est partagée par l'ensemble de la filière de la cancoillotte", souligne Didier Humbert, président de l'Association de promotion de la cancoillotte. "C'est aussi la reconnaissance d'un savoir-faire de Franche-Comté" et une garantie permettant "d'assurer un avenir à la production laitière".

L'INAO rappelle que l'IGP rassemble dans la zone géographique protégée 2 ateliers de production de metton, 17 ateliers de production de cancoillotte, dont 3 fermiers, et pas moins de 267 producteurs de lait habilités. "Sur le plan économique, l'objectif est aussi, à terme, d'augmenter les volumes de production et les ventes", souligne également Didier Humbert.

Les personnalités politique de Franche-Comté n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. "Je me félicite de l’attribution de l’IGP", a souligné dans un communiqué le maire de Vesoul Alain Chrétien et ancien député. 

7 ans de travail acharné

La fin d'une longue procédure, comme nous le rappelle Didier Humbert. Constitution d'une association, rédaction du cahier des charges, validation par l'INAO en France, puis validation au niveau européen : il a fallu franchir chaque étape une à une. Car rien n'a été laissé au hasard, jusqu'à la rédaction de strictes modalités de contrôle du respect du cahier des charges.

Qu'est-ce qu'une IGP ?

Une IGP correspond à "un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique". En ce qui concerne la cancoillotte, l'IGP correspond aux quatre départements de la Franche-Comté, une partie des départements de l’Ain et de Saône-et-Loire et les communes limitrophes des départements de Côte d’Or, de Haute-Marne et des Vosges.