Tour d'Italie : Thibaut Pinot ne participera pas au Giro

Cest une énorme déception, pour lui, son équipe, ses supporters. Le Haut-Saônois Thibaut Pinot, qui a toujours très mal au dos, ne participera pas au Giro prévu du 8 au 30 mai. Thibaut Pinot s'explique, ainsi que de son directeur sportif et son médecin. Intégralité de leurs propos.

Thibaut Pinot sur le tour des Alpes 2021
Thibaut Pinot sur le tour des Alpes 2021 © Pierre Teyssot/MAXPPP

Le cycliste souffre toujours, suite à sa chute dans le tour de France 2020 qui l'avait contraint à l'abandon. Le Tour des Alpes, c'était le dernier test grandeur nature pour le cycliste franc-comtois. Et il a prouvé que Thibaut Pinot souffrait trop du dos pour être vraiment en pleine possession de ses moyens pour le tour d'Italie qui commence dans 2 semaines.

Son équipe, Groupama FDJ, a publié un communiqué ce samedi 24 avril pour annoncer la nouvelle.

"L’Équipe cycliste Groupama-FDJ, en concertation avec son coureur, a décidé que Thibaut Pinot ne participerait pas au Tour d’Italie. .. Thibaut Pinot va poursuivre le processus de soins qu’il a engagé depuis maintenant huit mois avec le Pôle médical de l'équipe, et tout mettre en oeuvre pour retrouver la pleine possession de ses moyens physiques. Aucune date de reprise de la compétition n’est arrêtée et aucun objectif sportif n’est encore défini."

Les propos de Thibaut Pinot, il donne des explications et dit sa déception :

" Je ne peux pas me cacher : je ne suis pas en condition pour briller sur le Giro. Je souffrirais inutilement et je ne serais pas en mesure d’aider l’équipe. Ce n’est même pas une question de forme, mais les douleurs au dos m’empêchent d’être performant. C’est difficile à expliquer. En début d’étape ça fonctionne, j’ai d’ailleurs réussi, à la pédale, à me glisser dans l’échappée lors de la dernière journée de ce Tour des Alpes. Malheureusement, plus les kilomètres passent et plus la douleur augmente et à un moment, j’ai trop mal pour forcer. Mardi, j’ai vécu une très mauvaise journée. C’était difficile mentalement, je ne m’attendais pas à être aussi loin. Abandonner m’a traversé l’esprit mais je suis un compétiteur, je voulais aller au bout du test, j'en avais besoin, pour ne pas avoir de regrets. Chaque jour j’ai donné tout ce que j’avais dans le ventre. Ne pas disputer le Tour d’Italie est un crève-coeur, on a tout fait pour y être ! On a vraiment fait le maximum pour que je puisse prendre le départ avec la forme qui est normalement la mienne. Je suis déçu mais je pense à la suite. Je veux me soigner, laisser ces problèmes de dos derrière moi pour retrouver mon niveau et me battre avec les meilleurs. "

 

Jacky Maillot, médecin et directeur du Pôle médical de l'équipe  

" Ces dernières semaines, nous constations une amélioration progressive lors des entrainements de Thibaut. On savait que le Tour des Alpes allait nous apporter des réponses. Les conclusions sont malheureusement claires : son inflammation sacro-iliaque, consécutive à sa chute sur le dernier Tour de France l’empêche toujours de se mettre à très haute intensité malgré tous les traitements reçus. Des investigations complémentaires auprès de nouveaux spécialistes dans ce domaine sont programmées pour la semaine prochaine. "

 

Marc Madiot, le directeur sportif

" Nous avons tout mis en œuvre pour que Thibaut Pinot puisse revenir à son niveau. Nous sommes déçus mais nous ne pouvons pas regretter, ni lui ni nous, d’avoir eu envie d’y croire. Il s’est battu jusqu’au bout sur ce Tour des Alpes mais son corps ne lui permettra pas de rivaliser avec les meilleurs pendant trois semaines. Thibaut traverse une épreuve, on va bien sûr lui laisser le temps nécessaire pour revenir. Nous allons continuer à l’accompagner dans sa convalescence et il garde la confiance et le soutien de toute l’Équipe cycliste Groupama-FDJ.  "

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport