Gare de Franois : la région confirme le projet d'arrêt de la halte

inauguration gare / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
inauguration gare / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Mercredi 25 octobre, 200 personnes se sont rendues à Franois pour la réunion d’information de Michel Neugnot, le délégué de la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des transports. Les usagers n'en sont pas ressortis satisfaits. 

Par TM

Parmi les personnes présentes, le président de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT), François Jeannin, a affirmé sa position contre le projet de fermeture de la halte sur le trajet Dijon-Besançon. Il a proposé de reprendre les données de l’étude de la SNCF pour proposer des alternatives.

Une tentative qui a échoué, selon le collectif « Gare de Franois en danger ». « Voir des forces politiques prendre le relai de nos actions d'alerte était rassurant. Mais nous constatons que Monsieur Neugnot est inflexible. Il est fermé à tout réexamen du dossier Franois. Ça a fini par désespérer le public, qui s'attendait à une écoute et à une marge de négociation. Michel Neugnot n'était là que pour informer et proposer des plans B ‘’sparadrap’’ à la centaine d'usagers actuels de la halte Franois ».

Les plan proposé par la région est la mise en place de navettes routières entre Saint-Vit et les Hauts de Chazal. « Comme à Neuilly-Lès-Dijon, où nous étions aussi, ce qui reste dans les mémoires de la population locale, c’est l’image de mépris de Michel Neugnot » conclut le collectif, qui attend des nouvelles de la CGT pour mener de nouvelles actions.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus