Grève SNCF : quelles conséquences pour les céréaliers de l'Yonne ?

La grève SNCF ne concerne pas seulement les voyageurs, le fret est également touché. / © Yoann Etienne / France 3 Bourgogne
La grève SNCF ne concerne pas seulement les voyageurs, le fret est également touché. / © Yoann Etienne / France 3 Bourgogne

La SNCF entame son onzième épisode de grève depuis début avril. Les voyageurs ne sont pas les seuls impactés. Dans l’Yonne, les céréaliers subissent la grève et sont obligés de s’adapter.

Par Antoine Marquet

La coopérative 110 Bourgogne Migennes est installée juste à côté de la voie ferrée qui relie Dijon à Paris.

L’orge récoltée est envoyée par train aux clients dans l’Est de la France et en Europe.

Mais une dizaine de trains chargés de céréales ne sont jamais partis depuis le début de la grève SNCF en avril. La prochaine moisson arrive et les céréaliers doivent s’organiser.

Grève SNCF : quelles conséquences pour les céréaliers de l'Yonne ?
La SNCF entame son onzième épisode de grève depuis début avril. Les voyageurs ne sont pas les seuls impactés. Dans l’Yonne, les céréaliers subissent la grève et sont obligés de s’adapter. - France 3 Bourgogne - Baziz Djaouti, Yoann Etienne, Carlos Zappalá

Il n'y a plus de place pour stocker l'orge

Les récoltes s’entassent, l’orge reste dans les silos. Les céréaliers doivent trouver de la place ailleurs pour stocker leurs grains.

Une des solutions serait de louer d’autres sites. Mais la location coûte cher pour les coopératives agricoles.

Laisser les grains dehors risque de les abîmer. C'est pourquoi les céréaliers doivent les trier très soigneusement pour éviter qu’ils germent.

La grève des cheminots est prévue jusqu'au 28 juin au moins. Agriculteurs, céréaliers et responsables de coopératives redoutent les conséquences de ce conflit sur la moisson qui va bientôt débuter. Ils espèrent surtout que la grève ne durera pas tout l'été.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus