Dijon : à qui profite la grève SNCF ?

Le mouvement de grève SNCF impacte les commerçants et les professionnels qui exercent aux abords de la gare. Ils enregistrent une baisse de la fréquentation de leurs boutiques et une perte de clientèle. 

Par Maeva Damoy

Pas un chat, à 14 heures, sur le parvis de la gare de Dijon. Une scène rare d'ordinaire mais qui se répète depuis le 3 avril et le début du mouvement de grève de la SNCF. Pour les commerçant alentours, les conséquences sont désastreuses : "ma perte de clientèle s'élève à plus de 50%. J'ai demandé une rallonge à mon banquier. Le loyer que je paie à la gare reste fixe mais mes rentrées d'argent, non", déclare la pharmacienne de la gare. Même constat du côté des brasseries et des chauffeurs de taxis : "Il n'y a pas de train, du coup, pas de gens qui arrivent en gare et moins de transport pour nous" précise l'un d'eux en attente de clients. 

Une pharmacienne de la gare en panne de clientèle.
Une pharmacienne de la gare en panne de clientèle.

Des chiffres d'affaire en baisse pour tous

Plus surprenant, les conséquences seraient les mêmes du côté des sociétés de location de véhicules qui enregistreraient une importante baisse de clientèle depuis maintenant 4 semaines. 

Reportage d'Elsa Bezin, Dalila Iberrakene et Éric Vial.




Sur le même sujet

Les + Lus