• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haut-Folin : le Parc du Morvan consulte les habitants sur le projet d'aménagement

Un questionnaire est en ligne jusqu'à la fin du mois de juin sur le site du Parc du Morvan, pour recueillir les attentes des habitants concernant le projet d'aménagement du Haut Folin, point culminant de la Bourgogne.

Par C.R.

Une consultation en ligne

Pendant tout ce mois de juin 2019, le Parc naturel régional du Morvan propose à la population de s'exprimer sur le projet d'aménagement du Haut-Folin. Une consultation annoncée lors d'une réunion publique à Arleuf fin 2018. 

Selon le communiqué du Parc, "l'objectif de ce questionnaire est de recueillir les attentes du public, des riverains, pour servir à la définition prochaine des scénarios de développement." Le Parc met en avant sa ligne conductrice :

"envisager des interventions légères dans le plus strict respect de l’esprit des lieux et de l’ambiance nature et forestière."


 
La première page du questionnaire sur le site du Parc du Morvan / © Parc du Morvan
La première page du questionnaire sur le site du Parc du Morvan / © Parc du Morvan
 

Comment valoriser le site du Haut-Folin, point culminant de la Bourgogne ?

Le questionnaire du Parc interroge :

- sur les activités : sport, ressourcement, randonnée, sports d'hiver, activités pédagogiques...
- les équipements susceptibles d'y être aménagés : aires de pique-nique, tyrolienne et acro-branches, belvédères...
- sur le prix que les visiteurs seraient prêts à payer, la durée de leur séjour, les services qu'ils aimeraient trouver sur place

Il a été envoyé à tous les maires des communes concernées afin d'être largement relayé.
 

Le projet de Tour définitivement enterré ?

En 2017, le promoteur allemand EAK présentait un projet de tour panoramique permettant d'observer à 360° les paysages du Morvan à partir du Haut-Folin, à 901 mètres d'altitude. Ce belvédère haut de 45 mètres, devait coûter 6 millions d'euros. Il a rencontré une vive opposition et a été finalement abandonné par l'entreprise.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus