Cet article date de plus de 4 ans

Chapelle de Ronchamp au patrimoine mondial : l’officialisation sur place

Le dossier présenté par l'association des sites "Le Corbusier" à l'Unesco était cette fois plus épuré. Les sites de l'architecte franco-suisse moins remarquables ou redondants avaient été retirés. Initiative payante pour le collectif qui défend le dossier depuis 10 ans. 
© Denis Colle
L'oeuvre architecturale de Le Corbusier est enfin inscrite au patrimone mondial de l'Humanité par l'Unesco, après 14 ans d'attente et 2 échecs.

Quel impact coté tourisme ?
Le classement, on le sait, permettra une hausse de fréquentation de 25 à 30 %. Sachant que la Chapelle attirait 66 000 personnes par an, il faudra compter dans quelques temps sur 90 000 visiteurs. Capacité qui ne pourra pas être absorbé pour l'instant. L'association est soucieuse aussi de ne pas perturber la tranquillité et la spiritualité du lieu.
Pour cette raison des navettes ont été mises en place depuis le centre ville de Ronchamp pour ne pas surcharger le parking de la Chapelle.
Le Corbusier voulait un lieu calme, les défenseurs du lieu respecteront cette volonté.

Pour l'association cette inscription n'est pas un aboutissement. Les membres savent qu'il faudra veiller sur cet héritage. Le faire vivre aussi. Et le maintenir en état.

Une rénovation  nécessaire
Une estimation a été faite sur l'ensemble de La Chapelle. Il faudrait 3 millions d'euros pour rénover la Chapelle. Le lieu vieillit. L'association sait qu'une distinction par l'Unesco attire les mécènes. 

durée de la vidéo: 02 min 10
La Chapelle de Ronchamp au patrimoine de l'Humanité



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
unesco patrimoine culture