Mort d'Alexia : “la cause de sa mort n'est pas encore établie avec certitude”

Edwige Roux Morizot, procureure de la République de Besançon. / © Sarah Rebouh
Edwige Roux Morizot, procureure de la République de Besançon. / © Sarah Rebouh

Au lendemain de la marche blanche à Gray, Mme la procureure de la République de Besançon s'est exprimée ce lundi matin à Besançon, au sujet des résultats de l'autopsie pratiquée sur la joggeuse Alexia Daval. 

Par Sarah Rebouh

Edwige Roux-Morizot a tenu une brève conférence de presse ce lundi 6 novembre à 11h au tribunal de grande instance de Besançon dans le cadre de l'affaire Alexia, cette joggeuse retrouvée morte près de Gray, en Haute-Saône.

Revivez la conférence de presse en images : 
Mort d'Alexia : “la cause de sa mort n'est pas encore établie” a expliqué la procureure
Images : CASTAINGTS Florie

E. Roux-Morizot a expliqué devant les journalistes que "le corps d'Alexia Daval n'est pas suffisamment calciné pour nuire aux recherches scientifiques. L'enquête est particulièrement compliquée. Il n'y a pas d'évidences immédiates. La cause de sa mort n'est pas encore établie avec certitude". "Son décès est probablement dû à une asphyxie, sans que l'on connaisse encore le mécanisme de cette asphyxie. Il n'est pas possible, comme il a été dit, d'affirmer qu'elle n'a pas été violée. Là encore des analyses sont en cours afin d'accréditer ou non l'existence d'un viol" a précisé Edwige Roux-Morizot. Et d'ajouter concernant un ou des potentiels suspects : "Si j'avais des pistes je vous ne le dirais pas".

Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible

"On pourra savoir" ce qu'il s'est réellement passé, a confirmé la procureure de la République, qui a tenu surtout à rappeler à l'ordre la presse afin que les enquêteurs puissent travailler dans la sérénité. "Le plus bel hommage serait de laisser les enquêteurs travailler dans la sérénité" a-t-elle insisté. 

Ce contenu n'est plus disponible

Le parquet du pôle criminel de Besançon est désormais "seul compétent pour communiquer sur la suite des investigations", a précisé dimanche dans un communiqué Emmanuel Dupic, procureur de Vesoul, initialement en charge de l'enquête. La juridiction départementale de la Haute Saône ne disposant pas d’un pôle criminel à Vesoul, l’information judiciaire a du être ouverte après du Tribunal de Grande Instance de Besançon. 

Concernant la mort d'Alexia, une information judiciaire pour "assassinat" a été ouverte la semaine dernière. Alexia Daval a disparu samedi 28 octobre pendant son footing peu après avoir quitté son domicile. Son corps a été retrouvé lundi, calciné, dissimulé sous des branchages dans un bois près de la ville, à plusieurs kilomètres du parcours que la jeune femme empruntait pour courir.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : derniers préparatifs au lycée Montchapet pour les épreuves du bac

Les + Lus