Haute-Saône : les deux jeunes pompiers volontaires soupçonnés d’une série d’incendies ont été mis en examen

Deux pompiers volontaires de 19 et 20 ans ont été mis en examen dimanche 4 avril à pour dégradations volontaires par moyen dangereux sur le secteur de Vesoul. Ces présumés pyromanes sont placés en détention provisoire.

Vendredi soir un hangar agricole à Charmoille a été incendié. Deux suspects, pompiers volontaires, ont été arrêtés par les gendarmes.
Vendredi soir un hangar agricole à Charmoille a été incendié. Deux suspects, pompiers volontaires, ont été arrêtés par les gendarmes. © Antoine Laroche - France 3 Franche-Comté

A l’issue de leur garde à vue ce weekend, les deux hommes avaient été présentés au parquet. Les deux hommes sont en détention provisoire, l’un à Vesoul, l’autre à Epinal.  Des expertises psychiatriques ont été requises pour comprendre les raisons de leur passage à l'acte. 
 

Pris en flagrant délit et soupçonnés d’une douzaine d’incendies


Vendredi 2 avril vers 17H00, les enquêteurs ont pu "assister en flagrant délit à l'incendie d'un hangar agricole contenant une quarantaine de bottes de paille
à Charmoille". Les deux auteurs présumés de l’incendie sont des jeunes pompiers volontaires, que les enquêteurs ont interpellés à la caserne de pompiers de Vesoul (Haute-Saône). Jerricans et briquets ont été retrouvés dans leur véhicule. De gros moyens ont été déployés pour les nécessités de l'enquête dont un hélicoptère.

Depuis août 2020, une série d’incendies a touché des bâtiments agricoles dans l’agglomération de Vesoul. Des éléments ont permis aux enquêteurs de la brigade de recherche de Vesoul d'identifier un suspect qui a été placé sous surveillance".


Des pyromanes présumés, un choc chez les pompiers


Du côté des pompiers de la caserne de Vesoul, c'est le choc qui prédominait après l’interpellation des deux jeunes volontaires.

"Le premier sentiment, c'est la consternation de savoir que des sapeurs-pompiers peuvent être à l'origine d'un incendie et un sentiment de trahison dans l'image, mais aussi dans la mission qu'ils exercent quotidiennement"  réagissait Franck Bel, Chef d'état-major des pompiers de Haute-Saône, tout en rappelant que ses hommes sont actuellement engagés dans la mission de vaccination contre le coronavirus.

"L'engagement de sapeur-pompier est dominé par l'envie d'aider les gens. Savoir que des pompiers peuvent créer ce genre d'événement et mettent des personnes en péril, y compris leurs collègues, c'est impensable" a-t-il ajouté.

Le parquet par la voix d'Emmanuel Dupic, procureur de la République renouvelle son soutien aux pompiers de Haute-Saône, touchés par ce faits divers.

Les deux jeunes pompiers volontaires risquent jusqu'à dix ans d'emprisonnement pour avoir mis le feu volontairement aux biens d’autrui.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers incendie