• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Intoxication à Saint-Loup-sur-Semouse : la piste du gâteau n'était pas la bonne.

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

Ce n'est ni le monoxyde de carbone ni le gâteau qui sont à l'origine des troubles intestinaux des enfants d'une classe primaire de Saint-Loup-sur-Semouse.

Par Isabelle Brunnarius

Les résultats d’analyse du gâteau dégusté le 10 décembre par les élèves de la classe de l'institutrice Sarah Brice à l’école du centre de Saint-Loup-sur-Semouse sont revenus négatifs. 
11 enfants sur les 23 de la classe avaient été pris de nausées et ils avaient été hospitalisés.
Les analyses concernant le monoxyde carbone sont elles aussi négatives. La rentrée se passera normalement le lundi 7 janvier prochain. Il se pourrait que ces troubles soient dus à une épidémie de gastroentérite. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mâcon : la crise dure aux urgences de l'hôpital

Les + Lus