Cet article date de plus de 8 ans

L'armée va réduire l'activité de la base aérienne de Luxeuil-Les-Bains

Le ministère de la Défense a dévoilé les restructurations prévues dans le cadre de la loi de programmation militaire. La Haute-Saône sera touchée. 
Les élus étaient informés depuis quelques heures. La base aérienne BA 116 de Luxeuil-les-Bains  va bien perdre "Servance", son escadron de défense sol-air. L'unité compte  environ 200 hommes.

Par ailleurs la base connaîtra, selon le ministère de la Défense, une "baisse de l'activité" de ses Mirage 2000-5 de défense aérienne.

Les élus entre grogne et soulagement

"Il y avait 1.550 personnes sur la base en 2012, aujourd'hui il y en a 1.330, soit 200 de moins, et on nous en retirera encore 228 en 2014 : pour la communauté
de communes de Pays de Luxeuil (15.000 habitants), c'est une perte considérable", déclare le maire UMP de Luxeuil-les-Bains, Michel Raison.

"C'est grave car se sont des gens qui nous quittent définitivement et certains avec leur famille", a ajouté le maire, néanmoins satisfait que "la base soit quand
même sauvée".

D'après le président du Conseil général de Haute-Saône Yves Krattinger (PS), "le gouvernement a décidé qu'il y aurait un escadron sol-air par site nucléaire et comme Luxeuil n'est plus un site nucléaire, son escadron sol-air sera dissout". "Je ne m'en réjouis pas, mais on s'en sort correctement, il va rester à 1.100 personnes sur la base de Luxeuil qui est sauvée. On a été entendus et j'en remercie Jean-Yves Le Drian", confie l'élu. 


Moins de militaires d'ici 2019
  • La loi de programmation militaire (LPM) prévoit la suppression de 23.500 postes entre 2014 et 2019.

  • Présentée début août, la LPM sera examinée le 21 octobre au Sénat, avant de passer devant l'Assemblée nationale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée