Cet article date de plus de 8 ans

228 emplois devraient disparaître de la base aérienne de Luxeuil-les-Bains

L'annonce provoque l'émoi à Luxeuil. Une part importante de la vie économique de la ville est liée à la présence des militaires de la BA 116.

Dès l'été prochain, l'escadron SOL/AIR quittera la base aérienne. Le ministère de la Défense officialisera demain la mauvaise nouvelle.

Jean-Yves Le Drian fera le point demain sur le budget de l'armée en 2014 et la réorganisation des troupes. Un escadron de la base aérienne 102 de Longvic en Côte d'Or va disparaître lui aussi. 

Publié en juillet dernier, le livre blanc de la défense prévoit une réduction des effectifs de 34 000 hommes et femmes de 2014 à 2019.

La zone de Luxeuil sera aidée par l'Etat

La Préfecture de Haute-Saône a annoncé aujourd'hui la mise en place d'un contrat de redynamisation de site de défense.

La zone économique affectée bénéficiera de dispositifs financiers et fiscaux. Le dispositif prévoit des exonérations fiscales et sociales pour les entreprises, des prêts participatifs au bénéfice des PME ou encore du fonds de soutien pour les communes touchées par le redéploiement territorial des armées.

Le député-maire de Vesoul Alain Chrétien et l'UMP de Haute-Saône accuse le PS de "fragiliser la base aérienne" (lire notre article sur les réactions politiques).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée