Lancement d'appels aux dons pour restaurer la chapelle de Ronchamp

La chapelle de Ronchamp est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis juillet 2016 / © SEBASTIEN BOZON / AFP
La chapelle de Ronchamp est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis juillet 2016 / © SEBASTIEN BOZON / AFP

Inscrite au patrimoine de l'Unesco depuis le mois de juillet dernier, la chapelle Notre-Dame du Haut construite à Ronchamp il y a plus de soixante ans par Le Corbusier, a besoin d'être restaurée. Deux appels aux dons sont lancés par les propriétaires de la Chapelle. 

Par Isabelle Brunnarius

Dans notre journal régional de ce mardi soir, Benoit  Cornu, le président de l'association des sites Le Corbusier et vice-président à la communauté de communes de Rahin et Chérimont, a précisé l'impact du classement Unesco de la chapelle sur le tourisme dans le secteur de Ronchamp. L'office du tourisme a été plus sollicité que les années précédentes même si les touristes étrangers ont été moins nombreux que d'habitude. Par ailleurs, les élus travaillent au classement de ce secteur en "site patrimonial remarquable", ce qui permettrait de "favoriser fiscalement l'attractivité de ces territoires, de de mettre en valeur, de préserver les site et de faciliter la protection des abords des monuments historiques".

Le point sur l'impact du label Unesco pour Ronchamp
Avec Benoit Cornu, Benoît Cornu Président de l'association des sites Le Corbusier interviewé par Aude Sillans.

L'élu a également rappelé que ce classement à l'Unesco ne déclanchait pas de financement particulier pour le maintien du site. D'où les appels aux dons pour les travaux de restauration de la chapelle lancés par le propriétaire de la chapelle, l'association AONDH et l'association des sites Le Corbusier ainsi que la Fondation Le Corbusier.
La Fondation du Patrimoine recevra les dons des citoyens et mécènes. Sur son site internet, le projet de rénovation est détaillé : 

"Les bâtiments de Le Corbusier ont 60 ans. Structurellement les bâtiments sont solides, mais leur épiderme est fragile. La chapelle a été régulièrement entretenue : colmatage des fissures, blanchiment, étanchéité etc… . Mais les formes ne sont pas seules innovantes , les techniques le sont également. Les désordres les plus importants sont constatés dans le mur sud, le mur de lumière, celui qui subit les contraintes thermiques les plus fortes. Dès les premières années apparaissent des fissures dans l’enveloppe de 3 à 5 centimètres d’épaisseur réalisée par un ciment projeté sur une texture métallique. Technique tout à fait inédite d’une peau tendue en surface gauche sur une structure squelette pour réaliser un monumental corps creux qui filtre la lumière. D’autres interventions sont également nécessaires sur les bétons, les maçonneries et sur les vitrages."

"L’ensemble des travaux à réaliser sur trois ans est estimé à 3 millions d’euros. Dont à la charge de l’association environ 600 000 euros qui devront être récoltés sur trois ans. Ces travaux conséquents sont financés par l’Etat, la Région et le Département, mais l’association propriétaire doit assurer sa part d’investissement qui dépend de la générosité populaire"


Le 2ème appel concerne tout l'environnement de la chapelle, l'ensemble de la colline, il est fait en parallèle par l' association AONDH. Cette fois-ci, il s'agit de favoriser l' environnement du site "pour faire vivre la chapelle et la colline, sinon la chapelle ne serait qu'un musée", précise les propriétaires. Cet appel est fait tous les ans et durera 30 ans pour le remboursement des prêts.

Un concert de soutien à la colline de Ronchamp est prévu le dimanche 8 janiver à 17 heures à la chapelle du centre diocésain de Besançon avec le Choeur La Débandade dirigé par Christian Bourgon. 

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus