Luxeuil-les-Bains : un nouveau monument aux morts pour “tout le respect que l'on doit aux anciens combattants”

Les statues en grès des Vosges ont été sculptés par l'artiste Joseph Rivière et des veuves de combattants de la Second Guerre mondiale. / © DR
Les statues en grès des Vosges ont été sculptés par l'artiste Joseph Rivière et des veuves de combattants de la Second Guerre mondiale. / © DR

La ville de Luxueil-les-Bains (Haute-Saône) inaugure, ce lundi 11 novembre, un nouveau monument aux morts à l'occasion de l'anniversaire de l'armistice de 1918. La cérémonie autour du nouvel imposant édifice devrait réunir plus de 1 000 personnes.

Par Antoine Belhassen

Les quatre imposantes statues en pierre jettent leur regard sur sept nouvelles stèles. Sur chacune d'entre elles : les noms des soldats tombés au combat lors de différentes guerres. La ville de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) inaugure, ce lundi 11 novembre à 16 heures, un nouveau monument aux morts, à l'arrière de l'ancien tribunal, place de l'ancienne caserne des pompiers.

Les quatre statues en grès des Vosges, au centre de l'édifice, représentent chacune un conflit (guerre de 1870, 1914-1918, 1939-1945 et les résistants déportés). Une dalle de 4,5 tonnes repose sur leur tête. La symbolique ? Le souvenir et la protection de la Nation française. Ce monument, taillé par l'artiste Joseph Rivière et des veuves de la Seconde Guerre mondiale, reposait auparavant au cimetière de la ville.

Le quatuor en pierre a été hélitreuillé et déposé sur son nouveau site, au centre de plusieurs stèles représentant, elles aussi, différents conflits : la guerre de 70, 14-18, 39-45, Afrique du Nord, Indochine et Opex : "Nous tenions à ce nouveau monument. C'était un projet en cours depuis ces dix dernières années. Après de nombreuses discussions avec les élus locaux et les associations, je suis fier de pouvoir dire qu'il fait l'unanimité", se réjouit Frédéric Burghard, maire de la cité thermale.

Plus de 1 000 personnes attendues


Le chantier de 150 000 euros sera davantage mis en valeur avec la destruction de l'ancienne caserne de pompiers, prévue pour 2020. Le prochain aménagement paysager offrira à l'édifice toute l'allure qu'il mérite : "Notre ancien monument aux morts n'était pas adéquat. Les voitures roulaient à proximité, les piétons marchaient dessus... Cette nouvelle construction est à la hauteur du respect que l'on doit à nos anciens combattants. De plus, il permet de réunir tous les lieux de mémoire", poursuit l'élu.

Près de 1 000 personnes sont attendues, ce lundi 11 novembre, à l'occasion de l'inauguration du nouveau monument aux morts. De nombreuses associations seront rejointes par une délégation luxovienne de retour de Paris. En effet, une quarantaine d'habitants de la cité thermale sont partis la veille à la capitale afin de récupérer la Flamme sous l'Arc de Triomphe, à l'occasion de l'anniversaire de l'armistice de 1918.

 

Sur le même sujet

Les + Lus