Luxeuil-les-Bains : un programme thermal pour les femmes en rémission d’un cancer du sein

Publié le Mis à jour le
Écrit par Johanna Albrecht
Au programme aux thermes de Luxeuil-les-Bains, pour les femmes en rémission d'un cancer du sein : une cure traditionnelle, et des soins spécifiques
Au programme aux thermes de Luxeuil-les-Bains, pour les femmes en rémission d'un cancer du sein : une cure traditionnelle, et des soins spécifiques © Antoine Laroche / France Télévisions

Pour la première fois, les thermes de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) accueillent des femmes en rémission d’un cancer du sein, sur un programme d’accompagnement et d’amélioration de leur qualité de vie.

Prendre le temps, de s’occuper de soi, d’être dorlotée, et de penser, de nouveau, au futur. C’est en substance, le projet de la nouvelle cure du centre thermal de Luxeuil-les-Bains, auquel un premier groupe de femmes, toutes en rémission d’un cancer du sein, participent en cette fin de mois d’août 2021. "C’est un programme qui s’ajoute à une cure thermale traditionnelle, explique Didier Ringwald, le directeur des thermes de Luxeuil-les-Bains, où on va travailler sur une amélioration de la qualité de vie des femmes, post-cancer du sein"

Diététicienne, reprise du sport et accompagnement psychologique

Pendant 18 journées de cures, réparties sur trois semaines, ces patientes officiellement en rémission, vont profiter des activités traditionnelles de la cure thermale, entre ablutions, massages, bains et cataplasmes, et d’un protocole, validé par le centre de lutte contre le cancer de Clermont-Ferrand. "On va travailler sur différents soins selon les objectifs : le premier est de réapprendre à faire un effort physique, en proposant quasiment une activité physique par jour, il y a aussi toute une partie sur l’alimentation avec un entretien avec une diététicienne et un cours de cuisine, énumère Didier Ringwald, il y a aussi un troisième objectif de travail sur l’aspect psychologique, et enfin sur le côté esthétique, avec des modelages visages, des cours de maquillages, etc."

Ce corps qui a beaucoup souffert, on lui donne un peu de détente

Agnès, en rémission depuis juillet 2021

Une parenthèse de trois semaines qui permet à ces curistes de se détendre et de se retrouver, après des mois de traitements lourds, entre chimiothérapie, radiothérapie et opérations. "Pendant une année, mon corps a été bien secoué, raconte Agnès, en rémission d’un cancer du sein depuis le mois de juillet, il appartenait plus au milieu médical qu’à moi-même. Là, la cure permet de se recentrer sur moi et sur lui, de lui donner du bien-être ».

Autre aspect plébiscité par les curistes : les ateliers collectifs, que ce soit les groupes de parole ou l’atelier de cuisine. En effet, ces femmes en rémission sont accueillies en même temps, par sessions. "C’est d’un grand soutien, confirme Agnès, on peut s’aider mutuellement. C’est un groupe solidaire, qui nous fait beaucoup de bien". "On se comprend, renchéri Fatima, en rémission depuis juin, c’est enrichissant de partager nos expériences".

Une expérimentation en partenariat avec la sécurité sociale

Cette cure à destination des femmes en rémission d’un cancer du sein est en réalité en cours de test. Elle s’appuie sur une étude, menée sur un petit échantillon de femmes en rémission d’un cancer du sein, en 2013. La sécurité sociale finance pour le moment la moitié du coût additionnel du programme (750 euros), qui vient s’ajouter au montant de la cure traditionnelle, pris partiellement en charge, et parfois complété par les mutuelles. Pendant deux ans, jusqu’à fin 2022, dans 17 centres de thermalisme, les femmes qui participeront à ces programmes répondront à un questionnaire, avant et après leur cure, ainsi que 6, 12 et 18 mois plus tard, pour essayer d’en mesurer le bénéfice. A l’issue de cette expérimentation, la sécurité sociale devrait estimer si elle continue de prendre en charge ces programmes. "L’intérêt pour nous c’est de pérenniser cette cure thermale" expose le directeur des thermes de Luxeuil-les-Bains.

Si la plupart des services proposés par ce programme spécifique sont disponibles en dehors des centres thermaux, pour le directeur des thermes, il présente un bénéfice indéniable : "L’intérêt de la cure, c’est que pendant leurs 18 jours, elles font tout en même temps, et tout se cumule, sur un même lieu. On s’occupe d’elles complètement pendant trois semaines, elles ne sont pas chez elles et peuvent se dédier à leur réhabilitation." Une offre qui semble séduire : la prochaine session d'octobre est déjà complète, de nouvelles ont été ouvertes à la réservation pour l'année 2022.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.