Accident du travail mortel : l'ancien directeur de l'usine Ikea à Lure relaxé

Ce jeudi 1er avril, le tribunal de Vesoul a rendu son jugement dans l’affaire de l’accident du travail qui avait tué le 21 août 2018 Mickaël Minella, sur le site d’Ikea Industry France à Lure, en Haute-Saône. L’ancien directeur du site a été relaxé.

Ce jeudi 1er avril, le tribunal de Vesoul a prononcé la relaxe de l’ancien directeur de l’usine Ikea Industry France, à Lure (Haute-Saône), et de l’entreprise, présentée en tant que personne morale par le directeur de la société CF2P, qui a racheté le site en 2019.

L’ancien directeur et l’entreprise étaient poursuivis, après le décès de l’un de leurs employés, Mickaël Minella, le 21 août 2018, sur le site de Tertre Landry à Lure. Ce jour-là, l’homme de 42 ans avait été écrasé par une chargeuse, une machine pour transporter le bois. Son conducteur ne l’avait pas vu.

C’est un jugement complexe qui a été rendu, le délibéré faisant 24 pages. Mais selon la présidente du tribunal, il ressort des débats qu’aucune faute pénale de la part du directeur ou de l’entreprise n’a pu être caractérisée. Il n’y aurait pas eu de négligence de la part de l’employeur, dont la présidente a estimé qu’il s’agissait d’un “modèle en matière de respect des règles de sécurité et des formations des salariés”. Elle a par ailleurs souligné que Mickaël Minella était en charge du protocole de sécurité de l’entreprise, qu’il connaissait donc, et qu’il n’y avait pas eu de défaut de formation à son encontre en particulier. Les circonstances de l’accident n’ont pas pu être précisément déterminées au cours du procès.

A la suite du procès qui s’était tenu le 4 mars, la procureure avait requis huit mois de prison avec sursis à l’encontre de l’ancien directeur, et 50.000 euros avec sursis pour l’entreprise.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité