Affaire Alexia Daval : Jonathann Daval ne sera pas rejugé, le ministère public ne fait pas appel de sa condamnation

Le mari d'Alexia Daval a été condamné samedi 21 novembre par la cour d'assises de Haute-Saône à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son épouse. 
Jonathann Daval, durant son interrogatoire ce jeudi 19 novembre 2020.
Jonathann Daval, durant son interrogatoire ce jeudi 19 novembre 2020. © Valentin Pasquier - France 3 Franche-Comté
Le verdict tombé, deux procédures d'appel étaient possibles.

Les avocats de Jonathann Daval ont fait savoir très rapidement que leur client ne ferait pas appel de sa condamnation. Dans son box, Jonathann Daval avait accueilli la décision, impassible.

Une peine juste selon la défense


L'avocat général avait requis la perpétuité à l'encontre du mari d'Alexia Daval, frappée et étranglée lors d'une dispute au domicile conjugal en octobre 2017 avant que son mari ne dissimule le corps en partie calciné dans un bois. "Nous considérons que c'était la peine qui était juste", a expliqué dimanche 22 novembre sur franceinfo Maître Randall Schwerdorffer, avocat de la défense : "Il accepte la décision, parce qu'il a assisté à un procès qui a duré six jours, qui a été le plus possible partial et équitable. J'aurais trouvé que la perpétuité était totalement excessive, 30 ans totalement inappropriés. Sur la peine qui a été prononcée, si je l'accepte, c'est que nous considérons – toute l'équipe de la défense, Jonathann Daval et sa famille – que c'était la peine qui était juste. Dans ce dossier-là, on le savait, on avait un risque que la peine de perpétuité soit prononcée, en raison de l'impact médiatique hors normes de cette affaire."

Invité de France Bleu Besançon, Emmanuel Dupic, avocat général lors du procès et Procureur de la République de Haute-Saône a fait savoir ce mardi 24 novembre que le ministère public ne fera pas appel de la peine prononcée par la cour d'assises.
 

 "La Haute-Saône a besoin de tourner la page, notamment les Graylois. Je crois que justice a été rendue"

Emmanuel Dupic, Procureur de la République de Haute-Saône



"J'avais indiqué que la décision qui a serait rendue par les jurés serait la bonne, on est dans une recherche d'apaisement désormais", explique Emmanuel Dupic. "La Haute-Saône a besoin de tourner la page, notamment les Graylois. Je crois que justice a été rendue" a expliqué le Procureur. 

La condamnation du mari d'Alexia Daval à 25 ans de réclusion satisfait aussi les parties civiles : "C'est une très bonne décision, exactement ce que j'espérais, à la hauteur de notre souffrance, ça va nous permettre de tourner une page" avait expliqué à la sortie du tribunal Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval. "La justice a bien fait son travail, a compris notre douleur", avait renchéri Jean-Pierre Fouillot.

Jonathann Daval est actuellement incarcéré à la prison de Dijon. Il devrait être transféré dans une prison centrale, où les détenus condamnés à de longues peines purgent leurs condamnations.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire alexia daval faits divers justice société