Les agriculteurs de la FNSEA s'en prennent aux fast-food McDo et Burger King en Haute-Saône

Le syndicat agricole FNSEA est à l'origine d'une action coup de poing à Vesoul. Les manifestants ont déversé du fumier devant les enseignes de restauration rapide McDonald's et Burger King, accusées de favoriser les achats de viande étrangère pour leurs hamburgers.

Alors que certains de leurs collègues s'amusent à retourner les panneaux d'entrée de communes pour dénoncer un "système qui marche sur la tête", les agriculteurs de Haute-Saône ont monté une autre action "de sensibilisation", selon leurs propres termes, ce vendredi 24 novembre 2023.

Les adhérents de la FNSEA, le principal syndicat agricole, ont déversé du "fumier 100 % français issu des élevages de Haute-Saône", devant deux chaînes de restauration rapide, McDonald's et Burger King. "Les fast-foods n’achètent plus français. Ils mentent aux consommateurs, on va leur rappeler à leur bon devoir", explique à France 3 Franche-Comté Emmanuel Aebischer, le président de la FDSEA 70, à la veille de l'action.

On est en train de perdre l’élevage français.

Emmanuel Aebischer

président de la FDSEA de Haute-Saône

D'après l'élu agricole, les chaînes de restauration rapides mentent aux consommateurs quand elles "mettent en avant le - consommer français -".

"Les Burger King, McDo, etc... importent massivement de la viande étrangère (de l’ordre de 50%) pour la fabrication des hamburgers. En matière de communication, ils sont champions pour « franciser » les hamburgers", assène le syndicat dans un communiqué.

De la viande d'origine européenne

Sur son site internet, McDonald's indique que la viande bovine de ses fast-foods "vient de France, mais aussi d’Irlande et des Pays-Bas."

"Diversifier les sources et origines d’approvisionnement est nécessaire pour assurer une quantité et une qualité de production suffisante. Quelle que soit l’origine de la viande, le même cahier des charges strict est respecté", assure l'enseigne américaine, dont la filiale française indique travailler avec deux fournisseurs, l'un situé près d'Orléans, dans le Loiret, l'autre à Waterford, en Irlande.

durée de la vidéo : 00h00mn04s
Les agriculteurs de la FNSEA s'en prennent aux fast-food Burger King en Haute-Saône ©France télévisions

Burger King, de son côté, assure sur son site qu'en 2021, "notre viande de boeuf est 100% européenne ; majoritairement française ou provenant de nos voisins allemands, autrichiens, irlandais ou italiens."

"Européen, ce n'est pas français", tranche Emmanuel Aebischer, qui révèle dans un sourire que la date de l'action n'a pas été choisie au hasard : "S’ils veulent acheter de la viande française, ils peuvent venir à la Sainte-Catherine samedi : il y aura une vente aux enchères de viande bovine". Avec une origine Haute-Saône garantie.

La réponse de Burger King

Suite à l'action de la FNSEA de Haute-Saône le 24 novembre, la société Burger France apporte dans un communiqué les précisions suivantes: 

"Burger King® France s’attache à développer un approvisionnement en produits de qualité issus de l’agriculture française. Aujourd’hui, 100% de la viande de bœuf est européenne et pour moitié française et 100% de la viande de bœuf de notre gamme Masters est française. Notre ambition est d’avoir 60% d’approvisionnements bœuf et poulet origine France en 2024. Sur le dernier trimestre 2023, on a augmenté de 25% l’approvisionnement de viande française par rapport à la moyenne de l’année et ce malgré le contexte inflationniste. Cela démontre notre engagement auprès des éleveurs français et plus largement auprès de l’agriculture française.

D’ailleurs, près de 75% des achats sur les matières premières principales que sont bœuf, poulet, pains, oignons et frites sont réalisés en France.  Ces chiffres, disponibles sur notre site Burger King, sont consultables par tous dans un souci de transparence. La hausse des importations de viande bovine pointée par la FDSEA n’est pas une réalité chez Burger King® France dont les volumes d’approvisionnements en France croissent d’année en année."