• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Procès de Luce Barbe : la gourou condamnée à une peine de cinq ans de prison

© France 3 Franche-Comté : Camille Saizeau
© France 3 Franche-Comté : Camille Saizeau

Le procureur de la République de Haute-Saône avait requis une peine de 5 ans de prison avec mandat d'arrêt contre l'ancienne dirigeant de la ferme des deux soleils. 

Par Sophie Courageot

Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du Procureur. Luce Barbe est condamnée à cinq ans de prison. Un mandat d'arrêt est prononcée à son encontre. 

La femme se voit également interdire pendant cinq ans toute activité commerciale et toute pratique de l'activité de thérapeute.

La justice a prononcé également la confiscation d'une maison que possédait Luce Barbe à Lure. La ferme des deux soleils à Servance actuellement en liquidation sera fermée.

Cette peine maximale de cinq ans est l'une des plus lourdes prononcées dans ce genre d'affaires sur fond de dérive sectaire explique Emmanuel Dupic, Procureur de la République. Luce Barbe peut bien sûr faire appel de cette condamnation. 


Deux jours de procès face à une chaise vide


Au deuxième jour de procès devant le tribunal correctionnel de Vesoul, Luce Barbe et ses avocats sont toujours absents. Le Procureur avait dès hier annoncé qu'il tiendrait compte de l'absence de la prévenue devant la justice. Il a requis la peine maximale.

Luce Barbe, une femme de 50 ans était poursuivie pour travail dissimulé et abus de faiblesse. La femme aurait escroqué une vingtaine de membres de l'association "La ferme des deux soleils" à Servance dans les Vosges saônoises. Le préjudice total est estimé à 335.000 euros. Les parties civiles sont nombreuses dans cette affaire de dérive sectaire. 14 personnes, des anciens adeptes ont raconté l'emprise de cette femme sur leur vie personnelle et familiale.  Certaines des parties civiles ont dénoncé un conditionnement hypnotique, des dogmes à suivre, une croyance très fort inculquée par Luce Barbe. "Elle nous a détruit, on aurait pu aller au suicide collectif" a dénoncé une autre victime. 

"C'est un procès à enjeu. Nous sommes dans le domaine de la lutte contre les phénomènes sectaires" avait précisé le Procureur de la République en février dernier.
 


Luce Barbe ne s'est pas présentée à l'audience lundi 1er octobre. Les gendarmes du Morbihan qui avaient un mandat d'amener ne l'ont pas trouvé à son domicile dans le Morbihan. La femme a fait passer à l'audience via son mari une clé USB dans laquelle elle explique qu'elle n'a rien fait et qu'on lui en veut.

Luce Barbe avait déjà échappé à son procès prévu initialement le 28 février. Son avocat avait expliqué que sa cliente avait tenté de mettre fin à ses jours. 

Le procès devait durer trois jours. En l'absence de l'accusé et de l'impossibilité des débats, il s'est terminé ce mardi. 


► Revoir le résumé de la première journée d'audience 
 
Luce Barbe présumée gourou jugée malgré son absence au procès à Vesoul
Avec Emmanuel Dupic, procureur de la République de Haute-Saône Maître Xavier Claude avocat de l'une des victimes Reportage Frédéric Buridant et Denis Colle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus