Cet article date de plus de 8 ans

Souscrivez si la Motte vous botte

Depuis samedi, une souscription a été lancée par la mairie de Vesoul et la Fondation du Patrimoine pour permettre aux particuliers de participer à la restauration de « la Motte ». Le chantier coûtera 400 000 €.

150 ans qu'elle nous botte, la "Motte"
150 ans qu'elle nous botte, la "Motte" © Philippe Arbez
"T'as voulu voir V'soul et on a vu la Motte" aurait pu chanter Brel, tellement la petite chapelle sur sa colline est indissociable de la préfecture de Haute-Saône.

Propriétaire de la chapelle depuis 1905 et la loi de séparation des églises et de l'Etat, la ville a décidé de restaurer le monument et de le consolider en l'entourant d'un parvis. Des travaux qu'elle aurait pu assumer en totalité mais auxquels les vésuliens ont absolument voulu s'associer. 

Depuis le lancement officiel ce samedi 10 novembre, des centaines de "mécènes" ont déjà donné leur obole. Vous pouvez télécharger ici le dossier de souscription si cela vous intéresse.
Voyez le reportage d'Elisabeth Braconnier et Philippe Arbez
Les travaux prévus:
L’édifice de la chapelle de la Motte, présente une altération prononcée de la pierre constituant sa structure. Ces dégradations sont dues à la pierre calcaire utilisée mais aussi aux eaux pluviales de la toiture   : en effet, elles sont évacuées par huit gargouilles arrosant largement les quatre pieds de l’édifice. De plus, une forte érosion du socle naturel due, elle aussi, au ruissellement de ces eaux pluviales engendre un déchaussement.

Le projet propose d’intervenir sur ces deux points tout en mettant l’édifice en valeur :

Restructuration de l’édifice en reprenant les pierres dégradées et mise en place d’un enduit à la chaux naturelle. Les pieds des piles resteront en pierres apparentes.
L’aménagement d’un parvis stabilisera l’érosion du sol.

Les travaux commenceront début 2013 et se termineront en 2014, pour le 160ème anniversaire de Notre Dame de la Motte. La souscription restera ouverte pendant toute leur durée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets