Vesoul : les associations de protection des animaux organisent un rassemblement national

Rassemblement pour la cause animale à Vesoul
Rassemblement pour la cause animale à Vesoul

Après avoir obtenu l'interdiction de l'extension de l'élevage de visons d'Emagny par la préfecture du Doubs, les militants de Combactive visent désormais l'élevage de visons de Montarlot les Rioz. Ils se mobilisent pour que l'éleveur de Haute-Saône ne puisse pas agrandir son élevage. 

Par Isabelle Brunnarius

Le temps d'une journée, la place du 11 e chasseur de Vesoul, prend des allures de bastion de la défense de la cause animale. Anti-corrida, défenseurs des lévriers en détresse, amis des chats... Tous refuse de porter de la fourrure. Associations, partis politiques et même représentants des Gilets jaunes ont été invités à participer à ce "rassemblement animalier". Des militants sont même venus en bus de Paris. 

Trois candidats de EELV aux élections européennes dont le secrétaire national David Cormand, sont venus faire campagne à Vesoul. A ses côtés, Karima Delli, députée sortante et Anna Maillard, candidate dans le Pays de Montbéliard. Cette Franc-comtoise soutient la cause animale depuis longtemps. 
 
Vesoul : EELV fait campagne pour les Européennes lors d'un rassemblement de défense des animaux
Avec Fabien Robert Président de l'association Combactive Anna Maillard Candidate d'Europe Ecologie-Les Verts aux élections européennes David Cormand Secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts et candidat aux élections européennes Reportage J.Chevreuil, E.Debief, A.Goiffon


L'association Combactive a vu les choses en grand en organisant des stands, des prises de paroles et même une "marche symbolique" dans les rues de Vesoul.

Une manifestation autorisée par la préfecture de Haute-Saône alors que tout rassemblement a été interdit dans les villages de Montarlot-les-Rioz et du Cordonnet. Après celui d'Emagny dans le Doubs, l'élevage de vison de Montarlot-les-Rioz est dans le collimateur des défenseurs de la cause animale. 

Des représentants des associations de la cause animale doivent être reçus cet aprés-midi en préfecture. 

En mars dernier, des personnes  ont ouvert les cages libérant 350 visons de l'élevage de Montarlot-lès-Rioz. Le propriétaire a porté plainte. Cet éleveur de visons envisagerait d'étendre sa capacité d’élevage pour passer d’une capacité de 2 000 à 7 700 animaux. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus