• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

JO 2016, Handball : Les Experts s'imposent face au Danemark pour leur dernier match de poules

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les Bleus se sont imposés face au Danemark (33-30) lundi 15 août 2016 dans leur dernier match de poules. Ils ont réussi à se reprendre après leur défaite contre la Croatie (28-29) lundi 13 août. Ils joueront leur quart de finale mercredi contre le Brésil ou la Pologne.

Par Cyrielle Cabot

Le match de la France contre le Danemark lundi 15 août, dernière rencontre en poules pour l'équipe de handball, est de ceux devant lesquels le spectateur reste scotché. Le suspens maintenu jusqu'au bout. Mais les Experts ont parvenu à s'imposer face aux Danois 33-30. Deux jours avant, ils avaient été battus par la Croatie (29-28). 

Les Bleus joueront contre le Brésil ou la Pologne mercredi 17 août 2016 pour les quart-de-finales.

33-30

Les choses étaient pourtant mal partis. Le début du match est totalement dominé par les Danois. Il faut attendre la 23e minutes pour que les Français reprennent le contrôle de la partie menant alors 14-11.

Pendant l'ensemble du match les deux équipes sont coudes à coudes. A la pause, le score est sérré : 17-16.

"L'idée, c'était de débuter avec ceux qui ont eu le moins de temps de jeu jusqu'ici."

Claude Onesta avait choisi de donner sa chance à ses joueurs moins expérimentés, ceux encore inconnu du public et qui ne possèdent encore aucun titre olympique comme N’Guessan, Mahé, Porte ou encore Le Bourguinon Di Panda.

"L'idée, c'était de débuter avec ceux qui ont eu le moins de temps de jeu jusqu'ici. Kentin Mahé a été très bon pendant une heure. Daniel Narcisse a pris la direction du jeu en main. Luka Karabatic avait aussi besoin de jouer davantage en attaque", explique Claude Onesta, entraîneur de l'équipe de France.

Entrés en deuxième mi-temps, Nikola Karabatic et Thierry Omeyer alors sur le banc entrent en jeu permettant à Lula Karabatic d'inscrire deux buts. Quelques arrêts décisifs d'Omeyer et une défense remise d'aplomb permet finalement à la France de gagner 33-30.

Etre capable de dominer le Danemark avec une équipe hybride, c'est positif. Je dirais que les entrées de Thierry Omeyer et Nikola Karabatic (en seconde période) étaient presque anecdotique. L'objectif durant cette phase de poules, c'était de construire une équipe solide capable d'aborder les quarts de finale en confiance. Et nous sommes à la place où nous voulions être", ajoute t-il. 


Un Adrien Dipanda optimiste

"Quand on regarde l'équipe de départ, on aurait pu penser que nous ne voulions pas gagner. Pourtant on voulait vraiment remporter ce match. On est capable de battre n'importe qui, quelle que soit l'équipe alignée sur le terrain", a t-il déclaré a l'issu du match.  

Il y a de la qualité à tous les postes. Même sans Luc Abalo et Michaël Guigou, qui n'ont pas joué, on est quand même capable d'avancer et de gagner", a t-il ajouté. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus