JO 2018 : sans pression, Jason Lamy-Chappuis entre en scène à PyeongChang

Jason Lamy-Chappuis / © FRANCK FIFE / AFP
Jason Lamy-Chappuis / © FRANCK FIFE / AFP

8 ans après son titre olympique à Vancouver, c'est l'heure h pour le revenant Jason Lamy-Chappuis sur le tremplin olympique de PyeongChang en Corée. Première compétition pour lui le petit tremplin. 

Par Sophie Courageot

Jason Lamy-Chappuis entame ce mercredi 14 février son dernier périple olympique en combiné nordique à Pyeongchang en solo sur petit tremplin. Après deux années de pause pour passer son diplôme de pilote, puis une tentative de retour au plus haut niveau, le voilà de retour à 31 ans. 

Lamy-Chappuis, champion olympique à Vancouver en 2010, ne pouvait pas arrêter son histoire avec les Anneaux après Sotchi en 2014, 7e et 35e en individuel. Et surtout encore une fois au pied du podium avec ses coéquipiers du relais, alors champions du monde en titre, mais à nouveau 4e à Sotchi, déjà comme au Canada quatre ans plus tôt.


Jason Lamy-Chappuis champion olympique à Vancouver 2010


Il avait pourtant quitté la scène du combiné nordique lors des Mondiaux-2015 à Falun en Suède, avec le titre en team sprint, et deux autres médailles de bronze en individuel et en par équipes.

L'objectif à PyeongChang est d'aller chercher une médaille par équipe pour l'équipe de France de combiné nordique. 

Les sauts d'entraînement sur le tremplin de PyeongChang sont venus rassurer le skieur de Bois d'Amont blessé au genou fin novembre. 


Jason Lamy-Chappuis renoue avec les JO à PyeongChang
Reportage David Sandona, B.Detugny, G.Lancien pour francetvsport


Pour ses deux dernières compétitions individuelles olympiques mercredi 14 et mardi 20, certes il n'aura pas participé au test event l'an passé, mais cela lui permet aussi d'arriver sans pression sur un tremplin inconnu.

"Il n'y a aucun point de repère, comme pour la plupart des équipes. La plupart sont venues l'année dernière, mais c'est sûr que ce ne sera pas un avantage pour une équipe, parce que personne ne connaît le tremplin", a souligné Lamy-Chappuis.

Au coeur d'une équipe de France performante en début de saison, il sera avec François Braud, Maxime Laheurte et Antoine Gérard parmi les outsiders mercredi, face aux Allemands, Norvégiens et Japonais.


Sur le même sujet

Histoires 14-18 : Jules Rimet, père de la coupe du monde de football

Près de chez vous

Les + Lus