Jura : un plan B pour compenser la suppression d'un TGV Lausanne-Paris

De gauche à droite : Jean-Baptiste Guenot, directeur Europe et développement international de Voyages SNCF ; Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat vaudois ; Michel Neugnot, vice-président du conseil régional de BFC délégué aux transports ; Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté et Fabien Soulet, DG de TGV Lyria. / © Lucie Thiery - France Télévisions
De gauche à droite : Jean-Baptiste Guenot, directeur Europe et développement international de Voyages SNCF ; Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat vaudois ; Michel Neugnot, vice-président du conseil régional de BFC délégué aux transports ; Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté et Fabien Soulet, DG de TGV Lyria. / © Lucie Thiery - France Télévisions

À partir du 15 décembre, un aller-retour quotidien du TGV Lyria entre Lausanne et Paris sera supprimé. Face à la colère des élus, une solution de compensation a finalement été trouvée.

Par Mary Sohier

C'est une bonne nouvelle pour les voyageurs franc-comtois. Une convention vient d'être signée "pour développer l'axe international à travers le Jura". Dès le 16 décembre, et pendant deux ans, un nouveau train circulera entre Vallorbe (Suisse) et Dole (Jura). Ce train inter-régional permettra d'arriver à Paris, par le jeu des correspondances, à 8h38 du lundi à vendredi. La liaison inverse sera possible en fin de journée avec des départs de Paris du lundi au jeudi à 14h52 et le vendredi à 15h22. 

C'est le résultat d'un compromis constructif.
- Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté

"À la faveur de cette crise et grâce au dialogue, les relations entre la Bourgogne-Franche-Comté et le canton de Vaud se sont renforcées", a-t-elle ajouté.

Quid de la 4e desserte ?

Cette annonce vient compenser, en partie, la disparition de la 4e desserte. Il y a quelques mois, Lyria annonçait la suppression de l'un des quatre aller/retour quotidien Lausanne-Paris à partir du 15 décembre.

"Sans aucune concertation préalable, on nous annonce la perte d’une desserte TGV Lyria et le début du contournement de notre région, par Genève et Bourg-en-Bresse, avaita lors indiqué Marie-Guite Dufay. Nous exigeons, à minima, un moratoire sur cette décision afin que du temps soit pris pour trouver une solution qui convienne et à l’opérateur et à notre territoire, dans toutes ses composantes, voisins suisses, Massif du Jura, Dole, Dijon." En mars 2019 lors de leur assemblée plenière, les élus régionaux avaient exprimé leur volonté de conserver cette desserte du TGV Lyria, "vitale pour la région" qui doit disparaître en décembre prochain. 

Surveillance de la fréquentation

Lors de la signature de la convention, un comité de développement a été crée. L'objectif ? Plus de transparence sur les chiffres de fréquentation. Les élus comptent notamment sur ces données pour, dans deux ans, argumenter en faveur du rétablissement de la 4e desserte.

​​​​​​​Doublement des liaisons locales entre Pontarlier et Frasne

À partir du lundi 16 décembre, l'offre ferroviaire pour les travailleurs frontaliers au départ de Pontarlier et de Frasne sera doublée dans les deux sens. Les travailleurs frontaliers pourront profiter de deux trains le matin pour rejoindre Vallorbe et de deux le soir dans le sens inverse (en plus d'une connexion via autocar). La mesure sera financée aux deux tiers par la région française et un tiers par le canton de Vaud.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus