• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La compagnie L'Enjoliveur : une vie de poèmes

© L'Enjoliveur
© L'Enjoliveur

La compagnie de cirque basée en Haute-Saône a repris le chemin du spectacle, à Dole, à l'occasion du Printemps des poètes. 

Par Adrien Gavazzi

La compagnie L'Enjoliveur : indépendants avant tout
Avec Caroline Grellier et Valentin Chevrot, école de cirque l'Atribudu ; Olivier Grandperrin, compagnie L'Enjoliveur ; Pépé, compagnie L'Enjoliveur ; Anaïck Van Glabeke, compagnie L'Enjoliveur. Reportage de Michel Buzon et Hugues Perret.


« Une vie de poèmes » autant qu'une vie de bohème : voilà comment Olivier Grandperrin décrit son quotidien au sein de L'Enjoliveur, la compagnie de cirque haut-saônoise lancée sur les routes depuis 2004.

Durant près de quinze jours, la troupe a planté son chapiteau à Dole, dans le Jura, à l'occasion du Printemps des poètes. Une aubaine, car les places sont rares : pas facile de s'implanter en ville, a fortiori gratuitement. « On milite pour qu'ils ouvrent les places, et qu'on puisse jouer en autoproduction », glisse Pépé, un membre de la bande. 

Après le Jura, il y aura la Gironde, puis le Calvados. Avec toujours le même esprit : itinérance et saltimbanque sont les maîtres mots. 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la difficile conversion au bio d'éleveurs laitiers

Les + Lus