Face à la grippe aviaire, la préfecture du Jura met en place une zone de contrôle

Après la détection du virus hautement pathogène de la grippe aviaire en Saône-et-Loire, à proximité du Jura, la préfecture du département a annoncé ce jeudi 5 janvier la mise en place d’une zone de contrôle temporaire, afin de limiter sa propagation.

Fin décembre, le virus de la grippe aviaire a été détecté sur un cygne retrouvé mort à Longepierre, en Saône-et-Loire et à proximité immédiate du Jura. Par précaution, la préfecture du Jura a annoncé ce jeudi 5 janvier la mise en place d’une zone de contrôle temporaire (ZCT), afin de prévenir la propagation de ce virus hautement pathogène pour les oiseaux, bien qu'inoffencif pour l'homme. 

Vigilance accrue

Cette zone s’étend sur 20 kilomètres autour du lieu de découverte de l’oiseau infecté et 30 communes* sont concernées. Diverses mesures y sont déployées pour éviter toute nouvelle contamination : renforcement des mises à l’abri, surveillance renforcée des élevages avec des analyses en laboratoire et adaptation des activités. Tous les acteurs, notamment les éleveurs, les détenteurs d’oiseaux et les vétérinaires sont ainsi appelés à la vigilance.

Concrètement, les volailles et les oiseaux captifs doivent être maintenus en permanence à l'intérieur de bâtiments ou de filets, et ils ne doivent pas sortir des exploitations (excepté en cas de dérogation vers un établissement d’abattage). À noter que dans ces zones, toute mortalité, que l'oiseau soit sauvage ou non, doit être signalée à la commune concernée.

Un délai de 21 jours

Interdiction formelle également, pour tout public, de s’approcher et de nourrir des oiseaux sauvages. Les zones humides, tels que les bords des étangs, des mares et des rivières, doivent aussi être évitées. Ces restrictions pourront être levées après un délai de 21 jours si aucun signe évocateur de grippe aviaire n’est décelé dans les exploitations et si aucun nouveau cas n’est survenu dans la faune sauvage libre. 

Sur le territoire national, le niveau de risque avait été relevé, mi-novembre, de "modéré" à "élevé". Au 4 janvier, 260 foyers en élevage ont en effet été confirmés depuis le 1er août dernier. 



*Abergement-La-Ronce, Annoire, Asnans-Beauvoisin, Aumur, Balaiseaux, Chainee-Des-Coupis, Champdivers, Chapelle-Voland, Chaussin, Chemin, Chene-Bernard, Chene-Sec, Gatey, La Chassagne,

Les Essards-Taignevaux, Les Hays, Longwy-Sur-Le-Doubs, Molay, Neublans-Abergement, Peseux, PetitNoir, Pleure, Rahon, Rye, Saint-Aubin, Saint-Baraing, Saint-Loup, Sergenaux, Sergenon, Tavaux

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité