Fauché par une voiture, Guy Tronchet, maire de Saint-Cyr-Montmalin, dans le Jura, est décédé des suites de ses blessures

Fauché par une voiture mercredi 1ᵉʳ mai, le maire de Saint-Cyr-Montmalin (Jura), Guy Tronchet, est décédé des suites de ses blessures, dans la nuit du 16 au 17 mai au CHU de Besançon (Doubs). Il avait 73 ans. Les habitants de son village sont sous le choc. Le conducteur du véhicule l'ayant percuté, alcoolisé au moment des faits, est toujours en détention.

Il n'aura pas survécu à ses blessures. Dans la nuit du 16 au 17 mai, Guy Tronchet, maire de Saint-Cyr-Montmalin (Jura), est décédé au CHU de Besançon des suites d'un grave accident survenu le 1ᵉʳ mai dernier. Il avait 73 ans. Vers 8 h 30, un véhicule avait fauché l'édile dans la commune voisine de Vadans, près d'Arbois. Guy Tronchet avait alors été transporté en urgence au CHU Jean-Minjoz, gravement blessé à la tête et aux bras. 

"C’est un grand drame" a confié Henri Dorbon, maire de Vadans, très ému par cette triste nouvelle. "C’est ce qu’on ne veut pas voir chez soi et qui arrive quand même". Du côté de Saint-Cyr-Montmalin, "les habitants sont très affectés" détaille François Bardy, 2ᵉ adjoint de la commune. "On accuse toujours le coup. Son accident a été si brutal... Même si on savait que les blessures étaient importantes, sa mort est un énorme choc".

"Il avait fait sa vie à Saint-Cyr-Montmalin"

Guy Tronchet était maire de Saint-Cyr-Montmalin depuis 2020, après avoir été 1ᵉʳ adjoint à partir de 2014. "Sa famille est très implantée dans le village" reprend François Bardy. "Il avait fait sa vie à Saint-Cyr et son frère avait été maire avant lui". Retraité depuis sa prise de fonction à la tête de l'équipe municipale, Guy Tronchet était auparavant directeur d'une coopérative agricole à Arbois.

Justine Gruet, députée (LR) du Jura, a adressé ses condoléances à la famille de Guy Tronchet via un post publié sur Facebook. "Mes pensées vont à son épouse et à ses enfants et petits enfants, à sa famille et à ses proches" écrit-elle. " Je pense aussi aux habitants de sa commune. Merci Guy pour tes qualités humaines, pour ton engagement, de tout ce que tu as fait, dans ta vie professionnelle et pour ton village de Saint Cyr Montmalin que tu aimais tant".

La colère après l'émotion

Autres réactions parvenues à la rédaction de France 3 Franche-Comté, celle de l'Association des Maires et des Présidents d'intercommunalité du Jura.

L'AMJ est révoltée par les circonstances de cet accident, conséquence une fois de plus de l'alcoolisme. Le décès de Guy Tronchet nous rappelle l'incessant combat que chacun doit mener contre la violence routière sous toutes ses formes.

Sandrine Gauthier-Pacoud, Présidente de l'AMJ

Le village de Saint-Cyr Montmalin se situe non loin d'Arbois. Il fait partie de la communauté de communes qui rayonne autour d' Arbois, Poligny, Salins, Coeur du Jura. Pour la maire et les élus d'Arbois, l'émotion est vive. 

C’était une personne accessible et constructive. C’est un regret qu’il soit parti si tôt alors qu’il avait encore tant à donner encore avec une belle énergie toujours avec l’esprit de l’intérêt général. Je suis de tout coeur avec sa famille Je pense aussi à ce jeune qui est à l’origine de l’accident. Il va le payer toute sa vie. Je le plains aussi.

Valerie Depierre, maire d'Arbois

Pour rappel, le parquet de Lons-le-Saunier avait ouvert une enquête à la suite de l'accident pour connaître les circonstances exactes du drame. C'est la communauté de brigades de Poligny qui était chargée des investigations. Selon nos confrères du Progrès, le conducteur du véhicule ayant percuté l'édile, âgé de 22 ans, était alcoolisé au moment des faits. Il avait été incarcéré juste après l'accident et reste à l'heure où nous écrivons ces lignes en détention.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité