Cet article date de plus de 5 ans

Alerte terroriste en Suisse : la camionnette suspecte est passée par le poste frontière de La Cure

Mardi aux Rousses dans le Haut-Jura, au poste frontière, les douaniers français ont contrôlé une camionnette immatriculée en Belgique. A son bord, deux hommes. L'un pourrait être une connaissance de Salah Abdeslam, suspect en fuite des attentats de Paris. 
Selon la presse suisse et la chaîne RTS, le véhicule aurait passé la frontière mardi 8 décembre dans l'après-midi.

Le véhicule a été contrôle par la brigade française. Aucune fait n'était à reprocher aux deux hommes, la camionnette a pu repartir vers la Suisse. Les douanes françaises ont néanmoins transmis leur signalement aux autorités policières helvétiques.

VIDEO - Le point sur l'enquête avec le reportage de la RTS

Selon la RTS, le véhicule ne serait resté que trois heures sur le territoire suisse avant de repartir vers la France, par la douane de Veyrier, frontalière avec la Haute-Savoie. 

Le lendemain, mercredi, la CIA  renseignait la Suisse sur la présence de quatre individus suspects pouvant se trouver sur le territoire suisse.

 


Deux interpellations et des explosifs saisis hier


Hier en fin de journée, deux hommes d'origine syrienne ont été interpellés à Genève. Des traces d'explosifs ontété trouvées dans leur voiture. La ville reste en alerte renforcée en raison d'une menace jihadiste. 

Quatre hommes sont activement recherchés à Genève depuis mercredi. Ces quatre suspects, dont la photo a été diffusée par des médias suisses, seraient liés au groupe Etat islamique.

Le dispositif d'alerte suite à une menace jihadiste "précise" était maintenu hier vendredi à Genève. Le niveau d'alerte est fixé à 3, sur une échelle maximale de 5.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme suisse international