Aux mondiaux de Biathlon, Lou Jeanmonnot et Quentin Fillon Maillet ramènent aux Bleus une sublime médaille d'or 100% Comtoise

Ils sont Champions du Monde ! Lou Jeanmonnot et Quentin Fillon Maillet rajoutent une ligne majeure dans leur palmarès en s'imposant dans le relais simple mixte des Mondiaux de Biathlon ce jeudi en République Tchèque. Une médaille historique pour le sport franc-comtois.

Il s'est jeté sur elle quand elle a franchi la ligne d'arrivée après une demi-heure de course parfaite. Les deux Français auront dominé arme à la main et skis aux pieds toutes les autres nations et relégué l'ogre Norvégien à la troisième place, derrière l'Italie. Un scénario un peu dingue avec des rebondissements au moment des tirs et un final haletant qui aura vu Lou Jeanmonnot remporter la guerre psychologique face à Ingrid Tandrevold la championne norvégienne. Une médaille d'or qui permet à l'équipe de France de repasser devant sa meilleure ennemie avec quatre titres dans ces mondiaux !

"C'est énorme ce qu'elle a réalisé lors du dernier tour ! Elle a vraiment bien fini la course et elle a résisté à la pression du dernier tour " explique Quentin Fillon Maillet au micro de nos confrères de la Chaîne l'Equipe. " Oui c'était très stressant, mais c'était cool à vivre on est très content",  ajoute la Pontissalienne. "J'ai vraiment envie de profiter, c'est dur de profiter dans le dernier tour !"

Le relais mixte simple en biathlon est une nouveauté. Epreuve non olympique, elle est plus là pour gonfler les statistiques des athlètes et apporter un peu de piment dans le circuit mondial. Et c'est toujours bien de rajouter une ligne dans un palmarès, même déjà bien fourni comme celui de Lou Jeanmonnot et Quentin Fillon Maillet. 

Après avoir déjà obtenu 7 médailles dans ces Championnats du Monde de Nove Mesto (RTC), l'équipe de France avait décidé de se lancer dans cette épreuve en jouant ses deux As de coeur Comtois. Un choix qui semblait judicieux, la Pontissalienne et le Jurassien sont en forme sur les skis.

18 heures. Ce sont les hommes qui s'élancent en premier. Le départ est ultra rapide, sur le premier pas de tir, arrivé en cinquième position, le Jurassien fait un sans-faute et repart en quatrième position. 

C'est une grande première pour QFM alors que ce n'est que la 5e épreuve de relais mixte aux mondiaux, elle n'existe que depuis 2019.

Au deuxième tour, le tir debout, Quentin se concentre puis lâche toutes ses balles en dix-neuf secondes seulement et repart en tête pour pouvoir passer le relais à Lou Jeanmonnot à la première place.

Le plus dur commence pour la Pontissalienne, se retrouver devant et mener le train pour fatiguer les autres et surtout le duo Norvégien Johannes Boe et Ingrid Tandrevold. Lou est solide sur les skis et arrive sur le pas de tir avec 6 secondes d'avance sur la Norvégienne. La Française ne gâche aucune balle et repart en tête, toujours talonnée par la Norvège.

Cette épreuve est redoutable, car la moindre faute entraîne un tour de pénalité. Mais Jeanmonnot assure sur les skis et l'écart se creuse, il est de plus de 20 secondes avec la Norvège quand elle arrive au tir debout. C'est là bien souvent que tout se joue. Mais là encore, la Pontissalienne ne craque pas et envoie ses cinq balles au centre de la cible. 

C'est donc toujours la France en tête pour le deuxième et dernier passage de Quentin Fillon Maillet, suivi à près de douze secondes par Johannes Boe, l'Italie et l'Allemagne étant à plus de trente secondes.

Un mano a mano qui va se jouer carabine à la main

Tir couché. On prend les mêmes et on recommence. Aucune pioche pour les deux champions, mais Boe comble son retard sur les skis et revient à moins de 5 secondes du Jurassien. Un vrai mano a mano entre les deux champions olympiques, qui va se jouer carabine à la main, sur le dernier pas de tir. 

C'est un duel incroyable. Les deux champions piochent par deux fois mais trouvent les ressources pour réussir avec les balles de secours et repartent côte à côte pour passer l'ultime relais aux filles.

Lou Jeanmonnot et Ingrid Tandrevold vont donc se battre pour l'or. Les deux filles arrivent côte à côte sur le tir couché. Les balles fusent. Mais la 5e s'échappe du chargeur et oblige Lou à en utiliser une autre. Une perte de temps qui la fait repartir avec cinq secondes de retard sur la Norvégienne.

Sur le dernier tour de piste, les deux filles ne se quittent pas. Tout va donc se jouer sur l'ultime pas de tir. La tension est maximale. Les deux filles piochent mais Lou ne rate qu'une balle ! C'est gagné ! Elle laisse la Norvégienne partir sur l'anneau de pénalité et s'envole seule vers la victoire.

Au bout de la dernière ligne droite, on le sait déjà, il y a Quentin Fillon Maillet qui attend Lou. Et toute l'équipe de France qui s'apprête à fêter un podium 100% Made In Franche-Comté !