• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Biathlon : Vilac conçoit une mini-carabine de Martin Fourcade pour les enfants

© Vilac
© Vilac

Les graines de champions adoreront. Les papas supporters du champion olympique aussi. Un jouet pour enfants à l'effigie du champion olympique a été conçu par la société jurassienne Vilac installée à Moirans-en-Montagne. 

Par Sophie Courageot

Martin Fourcade a contacté au printemps dernier la société Vilac pour mettre au point cette mini-carabine en bois avec ses bretelles ajustables. Son idée première était de fabriquer du made in France. Le bureau d'études de Vilac a dessiné le produit. Martin l'a testé, corrigé. Et la production a très vite été lancée malheureusement pas dans le Jura, mais en Chine. "Martin Fourcade souhaitait du made in France, mais ce projet ne s'y prêtait pas au niveau de nos ateliers et des coûts pour le consommateur" explique le service communication de Vilac. 

Le champion de biathlon a vécu cinq ans dans le Jura lorsqu'il faisait ses armes au pôle France de ski nordique à Prémanon. Fourcade c'est un palmarès en or : quintuple champion olympique, sept fois vainqueur du classement général de la Coupe du monde et onze fois champion du monde !

L'engouement pour le biathlon depuis plusieurs hivers, les multiples médailles de l'équipe de France ont passionné les Français.

Y aura-t-il une mini-carabine au pied du sapin de Noël ? Le jouet proposé par la marque jurassienne Vilac propose cinq cibles à basculer personnalisées. Un jeu qui pourrait séduire les enfants et les parents fans de biathlon. 

 


Les futurs petits champions ou leurs parents peuvent passer pré-commande de ce jouet vendu au prix de 39,90 euros.  La mini-carabine est destinée aux enfants de plus de 3 ans. Elle pèse moins d'un kilo. 

La carabine sera en vente également prochainement sur le site de Vilac et auprès des magasins de jouets. "En 24 heures, les commandes ont atteint un tel niveau qu'on va déjà se réapprovisionner pour faire en sorte de satisfaire tout le monde d'ici les fêtes" explique la société Vilac. 
 

 

 

 

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus