• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Histoires 14-18 : Xavier Vaucher, le photographe de “l'arrière”

Photo de la collection privée Xavier Vaucher / © Collection privée Xavier Vaucher
Photo de la collection privée Xavier Vaucher / © Collection privée Xavier Vaucher

Les photographies de la grande guerre sont souvent celles des armées ou des grands rassemblements. Plus rares sont celles du quotidien des populations. Le jurassien Xavier Vaucher a, lui, réalisé une œuvre insolite, qui va du portrait de famille à la pêche à la ligne…

Par France 3

Les débuts 

Xavier Amable Vaucher est né en 1869 dans la commune vigneronne de Maynal. Il fait des études de droit à Lyon, mais n’exerce que très peu le métier d’avocat, préférant se consacrer à sa passion : la photogravure. Juste avant le tournant du siècle, il ouvre donc une petite entreprise à Lons le Saunier. Elle comptera jusqu’à 15 employés. L’homme invente même de nouveaux procédés, mais c’est un piètre gestionnaire et il s’endette beaucoup.

Le photographe du quotidien

Ses travaux photographiques ont été retrouvés par hasard dans le grenier de cette demeure sous forme de plaques de verre. On y voit des mères, épouses et enfants poser devant cette grange. Les hommes sont souvent déjà absents du cliché. Ils le recevront par courrier. Le portrait remplace ainsi la mèche de cheveux, mais reste très intime. Le décor est simple, les visages sont graves. C’est la guerre en creux que l’on lit.

Parallèlement, le Jurassien photographie la vie quotidienne. Travaux agricoles, scènes champêtres, personnalités du village ou moyens de transport… Les attitudes sont un peu figées par nécessité technique, mais il se dégage de ces travaux une impression de spontanéité, de joie simple et une certaine modernité dans le cadrage. En 1918, Xavier Vaucher perd sa femme de la grippe espagnole et déménage à Paris. Il ne reviendra à Maynal qu’à la fin de sa vie, dans les années quarante, laissant dormir son œuvre documentaire pendant près d’un siècle à l’abri des regards.

Histoires 14-18 : Xavier Vaucher, le photographe de l'arrière
Source archives : Collection privée Xavier Vaucher - France 3 - F. Cicolella

Sources documentaires et remerciements : Alain Vaucher, le petit-neveu du photographe, photographe lui-même et Pierre-Alain Brossault, qui font vivre la mémoire et le patrimoine de Maynal. 

En 2014, ils ont édité un livre de photos Vivre la France Photographies 1914-2014 aux éditions du Sékoya, mettant en parallèle les clichés de 1914 et des habitants et familles de Maynal de 2014, dans les mêmes attitudes, devant la même grange. Les clichés contemporains sont d'hélène Le Ny. Le village s'est volontiers prêté au jeu, donnnat un second souffle aux photographies de Xavier Vaucher, retrouvées par hasard sous forme de plaques dans le grenier de la maison de Pierre-Alain Brossault. Certaines gisaient au sol, couvertes de poussière. D'autres rongées par le temps et l'humidité. 

Deux cyclistes de Maynal en 1914 (© Xavier Vaucher). Deux cyclistes de Maynal en 2014 (© Marie-Hélène Le Ny)
Deux cyclistes de Maynal en 1914 (© Xavier Vaucher). Deux cyclistes de Maynal en 2014 (© Marie-Hélène Le Ny)

 

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus